Site Loader
Blog Doctoome | École : le protocole sanitaire bientôt allégé ?

Si 80% des écoles ont rouvert, seulement 22% des élèves retournent en classe. Une situation inquiétante pour les pédiatres qui estiment que les enfants doivent reprendre leur ancien rythme. La question de l’allègement des règles sanitaires a été posée à Jean-Michel Blanquer qui n’y est plus opposé.

Les enfants sont moins porteurs du Covid-19

Jeudi 12 mars 2020 lors d’une allocution télévisée, Emmanuel Macron annonçait la fermeture des établissements scolaires. Une décision prise parce que, selon le Président, « nos enfants et nos plus jeunes, selon les scientifiques toujours, sont celles et ceux qui propagent, semble-t-il, le plus rapidement le virus, même si, pour les enfants, ils n’ont parfois pas de symptômes et, heureusement, ne semblent pas aujourd’hui souffrir de formes aiguës de la maladie. C’est à la fois pour les protéger et pour réduire la dissémination du virus à travers notre territoire ».

Trois mois plus tard, la France est en phase deux de déconfinement et le ton a changé. Selon une étude réalisée par l’Association française de pédiatrie ambulatoire sur 600 enfants en Île-de-France, les enfants sont deux à cinq fois moins porteurs du virus. Des données qui amènent les médecins à dire qu’il faut assouplir les règles sanitaires notamment dans les établissements scolaires. 

22% des élèves sont retournés à l’école

Quand cela était possible, la réouverture des écoles a eu lieu le 12 mai. Elle nécessite un protocole lourd à la fois pour les élèves, les enseignants et les parents.

Port du masque, prise de la température le matin, distanciation physique, interdiction des jeux de contact et de ballons… Telles sont les règles à suivre pour les 22% d’élèves français qui ont pu retourner en classe.

Les 78% restants sont restés chez eux et cela inquiète les médecins car les enfants peuvent souffrir de divers troubles (maux de ventre et de tête, insomnies…) liés à la solitude et à la rupture de rythme.

Aussi, un retour à l’école pour tous et un allègement des règles sanitaires sont d’ores et déjà évoqués. Interrogé sur ce sujet, Jean-Michel Blanquer a répondu jeudi 4 juin au micro d’Europe 1 que cet assouplissement « pourra arriver bientôt » même s’il estime qu’il faut encore « rester prudent ».

« Aujourd’hui, nous travaillons par scénarios : un où le virus continuerait à circuler plus ou moins fortement et un de retour à la normale », a expliqué le ministre de l’Éducation.

Le saviez-vous ? Avoir des pensées positives diminue le risque de démence

Emilie House

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram