Site Loader
Blog Doctoome | Jeunes enfants : L'exposition aux écrans le matin augmenterait les troubles du langage

Retard de langage, bégaiement, zozotement ou encore dysphasie : et si les écrans étaient aussi responsables ? C’est ce que suggère une nouvelle étude menée par l’agence Santé Publique France. Selon cette dernière l’exposition aux écrans chez les jeunes enfants serait à l’origine de l’apparition de troubles primaires du langage.

L’exposition aux écrans et les troubles primaires du langage seraient liés 

Les parents le savent bien, pour s’octroyer un moment de répit, la tentation de glisser un écran entre les mains de son enfant , est grande. Pourtant, les études se multiplient pour en démontrer les effets néfastes à court, ou long terme. Une nouvelle enquête de l’agence Santé Publique France le 14 janvier, nous apprend que les enfants exposés aux écrans dès le matin ont 3 fois plus de risques de développer des troubles du langage. 

En revanche à l’inverse des écrans, il est conseillé de faire écouter de la musique à nos petits. Évidemment, des musiques douces ou calmes. Pour en savoir plus sur la musicothérapie c’est ici : La musicothérapie, pour qui, pour quoi ?

Blog Doctoome | Jeunes enfants : L'exposition aux écrans le matin augmenterait les troubles du langage

De plus les enfants ne discutent que rarement voire jamais de ce qu’ils voient sur les écrans avec leurs parents. Ainsi le risque de développer des troubles primaires du langage peut être multiplié par 6.

L’étude, menée en Bretagne, a porté sur 167 enfants âgés de 3,5 à 6,5 ans, nés entre 2010 et 2012. Et diagnostiqués avec des troubles primaires du langage. En comparaison avec 109 témoins ne présentant pas de trouble du langage.

Ainsi, leurs parents ont été chargés de remplir un questionnaire. Précisant notamment les habitudes de leurs enfants vis-à-vis des écrans : télévision, tablette, smartphone ou encore console. 

Les écrans le matin épuisent l’attention des enfants 

Premier enseignement de l’étude : la quasi-totalité des enfants suivis (94,2%), avaient accès à la télévision. Plus de la moitié (53,5%) à une tablette et un tiers à un ordinateur (32,4%), une console de jeu (34,9%) ou un smartphone (30,2%). De plus l’âge moyen de leur première exposition était de 12,4 mois, et avant 2 ans pour 83,3% d’entre eux. Par ailleurs, il apparaît que les enfants sont seuls face à l’écran 40% du temps.

Dans le détail, plus de 4/10 enfants présentant des troubles primaires du langage (44%) étaient exposés aux écrans dès le matin. Contre 22% pour ceux qui ne présentent pas de troubles.

Selon les auteurs de l’étude, « l’exposition aux écrans dès le matin épuiserait l’attention de l’enfant, qui se retrouve moins apte aux apprentissages pour le reste de la journée ». Et d’ajouter « L’adulte est capable de contrôler ce réflexe, pas le tout-petit, il est absorbé, en hypervigilance, excité ».

Ainsi, l’OMS, recommande de bannir totalement les écrans pour les enfants de 2 ans ou moins. Et de limiter à 1 heure par jour leur usage entre 2 et 5 ans.

Orthophoniste à Paris, Orthophoniste à Bordeaux, Orthophoniste à Lyon, Orthophoniste à Orléans, Orthophoniste à Toulouse, Orthophoniste à Angers, Orthophoniste à La Rochelle

Emilie House

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram