Site Loader

De très nombreux Français ont décidé de se faire un tatouage. Mais certains prennent leur décision trop vite et regrettent quelques années plus tard. Heureusement, il existe un moyen pour retirer un tatouage.

Que faire quand on regrette un tatouage ?

Marquer sa peau avec un tatouage est un signe fort. On peut décider d’imprimer le nom d’une personne que l’on aime, un lieu qui nous a touché, un symbole qui résume parfaitement ce que nous voulons faire de notre existence. En France, le tatouage est encore très en vogue. Selon une étude Ifop réalisée pour le Syndicat National des Artistes Tatoueurs (SNAT), 7 millions de Français auraient un ou plusieurs tatouages. Ce qui représente, 14% de la population.

Mais il peut arriver que l’on regrette un tatouage et qu’on souhaite l’effacer de sa peau. Selon la Société française de dermatologie (SFD), 10% des personnes tatouées souhaitent se débarrasser d’un tatouage. Mais comment s’y prendre ? La méthode la plus efficace est celle du laser. La SFD a d’ailleurs constaté que ces dix dernières années, le nombre de consultations liées au détatouage avait significativement augmenté.

Comment se déroule ces séances de détatouage ?

Le dermatologue utilise des lasers appelés « Q-Switched ». Ces lasers ont la spécificité d’avoir un temps d’émission très court, ce qui permet de faire exploser les molécules de pigment, sans laisser de traces. Ce qu’il faut, c’est parvenir à fragmenter les gouttes d’encre, jusqu’à ce qu’elles arrivent à la taille de 5 ou 10 microns. À cette taille, elles seront dissoutes par l’organisme. Mais l’encre ne disparaîtra pas dès la première séance. Le processus est long et coûteux.

« Il faut compter de 150 à 300 € la séance en moyenne, sachant qu’il faut entre 5 et 10 séances pour arriver à un résultat, sur un tatouage basique », explique Yvon Perrillat, vice-président du groupe laser de la Société française de dermatologie, dans les colonnes des Échos. Il faut également savoir que certaines couleurs sont plus difficiles à faire disparaître. Le noir et le rouge, par exemple, disparaissent plus facilement que le vert ou le bleu.

Ces méthodes de détatouage fonctionnent sur toutes les parties du corps, mais certaines zones seront plus sensibles que d’autres aux effets du laser. Sachez en effet qu’une séance de détatouage est très douloureuse, bien plus douloureuse que la pose du tatouage. De quoi nous faire bien réfléchir avant de nous lancer…

Vous recherchez un dermatologue de confiance pour vous conseiller à ce sujet ? Rendez-vous sur doctoome.com

dermatologue Paris dermatologue Lyon dermatologue Lille dermatologue Limoges dermatologue Marseille dermatologue Aix en Provence dermatologue Nancy dermatologue Nanterre dermatologue Levallois-Perret dermatologue Boulogne Billancourt dermatologue Le Havre dermatologue Rouen dermatologue La Rochelle dermatologue Sceaux dermatologue Nice

Emilie

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram