Site Loader
Blog Doctoome | Gel hydroalcoolique : nos conseils pour éviter d’abîmer ses mains

Pour lutter contre le COVID-19, il est conseillé de se laver les mains au gel hydroalcoolique. Un geste qui peut, à la longue, les abîmer. Voici les conseils des dermatologues pour éviter la dermite d’irritation.

Les bons gestes

Le lavage des mains au gel hydroalcoolique fait partie des gestes barrière recommandés afin de lutter contre le COVID-19. Une bonne habitude qui est devenue très fréquente mais qui peut entraîner une dermite d’irritation des mains. Elle se manifeste par l’apparition de rougeurs, de desquamation, accompagnée de sensation de brûlure ou de démangeaison.

Pour éviter cette dermite, les dermatologues conseillent de ne pas se laver les mains au savon et d’utiliser du gel hydroalcoolique en même temps. Ils préconisent aussi de ne pas utiliser de savon antiseptique type Hibiscrub. Privilégiez un pain surgras à la place d’un savon classique et lavez les à l’eau tiède en les rinçant bien, puis en les séchant par tamponnement doux plutôt que par frottement.

Comment protéger ses mains ?

Si vous devez porter des gants, attendez que vos mains soient bien sèches avant de les enfiler. Dans la mesure du possible, évitez de porter vos gants plus de 30 minutes d’affilée. Cependant, il est conseillé d’en porter si vous devez manipuler des produits irritants (détergent, liquide vaisselle…).

Mieux vaut prévenir que guérir… Appliquez, au moins trois fois par jour, une crème émolliente. Choisissez, de préférence, une crème sans parfum. Étalez-la sur le dos et la paume des mains, entre les doigts, autour des ongles et des poignets.

Lire l’article : Rougeole : l’épidémie qui pourrait succéder au Covid-19 ?

Emilie House

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram