lien entre forme grave d'obésité et obésité
Actualités santé

Un lien établi entre obésité et forme grave du Covid-19

Plus de risques chez les patients en obésité

La revue médicale The Lancet Diabet & Endocrinology a publié une étude le lundi 18 mai. Dans cette dernière, les scientifiques ont démontré une corrélation entre surpoids important (obésité) et les patients atteints d’une forme grave du Covid-19. Cela concerne les personnes ayant un IMC supérieur ou égal à 30 kg/m2. 

Plus de 450 patients hospitalisés à Lille et à Lyon ont participé à cette étude. « Nous observons que parmi les gens hospitalisés, il y a 25% de patients atteints d’obésité alors que dans la population adulte française, il y a 15% d’obèses » explique le Dr Cyrielle Caussy, l’une des auteurs de l’étude et membre du service Endocrinologie-Diabétologie à l’hôpital Lyon-Sud dans des propos rapportés par BFM TV. Avant d’ajouter : « C’est encore plus vrai dans les services de réanimation où la proportion de personnes obèses est de 35% ».

Une plus faible capacité pulmonaire

Le surpoids est généralement liés à des difficultés respiratoires et pulmonaires. Cette pathologie peut entraîner une diminution des capacités respiratoires. En effet, c’est ce qui aggrave leur état si un patient est contaminé par le Covid-19.  

Les personnes souffrant d’obésité sont donc plus vulnérables que le reste de la population face aux symptômes du Covid-19. 8 millions de personnes en France sont atteintes d’obésité. Cyrielle Caussy rappelle qu’il est essentiel de maintenir les gestes barrières. Cela est d’autant plus vrai vis-à-vis des personnes avec un IMC trop important. Il ne faut pas hésiter à renforcer les mesures de protection.

Autre fait sur le Covid-19 : pourquoi des patients guéris sont de nouveau testés positifs ?