Actualités santé,  Les praticiens de confiance,  Santé et traitements,  Santé Mentale

Pourquoi consulter un hypnothérapeute ?

Parmi toutes les thérapies qui existent, l’hypnose est l’une de celles qui connaît le plus d’applications. En effet, l’hypnose – ou la transe hypnotique – est un état de conscience modifiée qui permet d’accéder aux ressources inconscientes et aussi de les activer. On peut ainsi provoquer des changements qui ne sont pas possibles par la seule volonté. Grâce à l’hypnose, on peut retrouver le sommeil, se débarrasser des angoisses, des compulsions alimentaires, sortir des addictions de toutes sortes, se libérer d’un traumatisme, gérer ses émotions

Le rôle de l’hypnothérapeute consiste, par des suggestions appropriées, à faciliter l’atteinte de l’objectif de son patient.

L’hypnose Ericksonienne utilise rarement des suggestions directes. Très respectueuse de la personne, elle propose toujours différentes possibilités d’évolution par des formulations subtiles. L’inconscient va ainsi choisir parmi ces propositions celles qui sont les mieux adaptées.


Hervé Prouteau est Maître praticien en hypnose et a été formé à l’hypnose ericksonienne et à la PNL par son mentor et professeur Jérôme Boutillier.

Issu des ressources humaines et de la formation, Hervé Prouteau place l’individu au centre de sa démarche. “Ce qui me passionne le plus : l’accompagnement des personnes – coaching et thérapie”.

Comment fonctionne une séance ?

Pendant la première séance, le thérapeute va d’abord vous demander pour quelles raisons vous le consultez et comment le symptôme se manifeste dans votre esprit, dans votre corps et aussi quelles sont les émotions qu’il engendre. Que faites vous pour essayer de régler le problème et, selon vous, quelle est la cause de ses manifestations ?

Ensuite, le thérapeute va vous accompagner à définir un objectif, par exemple : « je veux retrouver un sommeil profond et réparateur ». Il va vérifier si la réalisation de l’objectif ne constitue pas un problème, ou plus précisément, si cet objectif est en phase avec votre « écologie personnelle ». Par exemple, le patient peut craindre de ne pas se réveiller le matin, si son sommeil est trop profond, car il se lève à 5h. Le thérapeute doit anticiper ce genre d’obstacle. Dans ce cas, il demandera à l’inconscient de la personne de régler la profondeur du
sommeil de telle sorte que le réveil soit aisé.

Ensuite il vous sera proposé un plan d’action pour la deuxième partie de la séance, où des techniques d’hypnose ajustée seront mises en œuvre.

L’hypnose et les effets produits

L’hypnose est aujourd’hui reconnue par la médecine car l’activité cérébrale particulière que procure cet état modifié de conscience a été mesurée. Quand on est en état « Alpha », c’est-à-dire en transe légère, on devient particulièrement réceptif(ve) aux suggestions que propose le thérapeute en lien avec l’objectif recherché. Cela facilite grandement l’installation des ressources nécessaires à la résolution du problème.

Que ressent-on pendant l’hypnose ?

L’hypnothérapeute va vous mettre à l’aise en se synchronisant à vous dès le début de la séance, ce qui va générer un état de bien être et de convivialité propices à une grande qualité relationnelle.


Il suffit simplement à ce moment là de fermer les yeux pour déjà ressentir des phénomènes de relâchement – chaleur, lourdeur, picotements, détentes…- qui indiquent que vous entrez à votre rythme dans cet état naturel qu’on appelle l’hypnose, un état entre la veille et le sommeil. Un peu comme lorsqu’on regarde l’horizon sans vraiment y penser, ou quand on est absorbé(e) par une activité.


Cet état plaisant permet d’installer les ressources dont le patient a besoin pour atteindre son objectif. Le thérapeute aura juste à l’amplifier légèrement ou à l’adapter en terme de profondeur ou de dissociation.

Comment choisir son hypnothérapeute ?

Choisir devient très simple quand quelqu’un qui a expérimenté en séance le thérapeute – et qui en a tiré grand bien – vous le conseille. Sinon, vérifiez que la personne que vous souhaitez consulter est bien un professionnel de l’hypnose en listant tous ses diplômes, ses spécialités aussi. Les témoignages des clients aussi constituent un bon indicateur de résultats.

Un technicien de l’hypnose a eu une formation courte dans son domaine. Un praticien a étudié juste ce qu’il faut pour exercer de manière convenable. Un maître praticien a, comme son nom l’indique et du fait de sa formation approfondie, une grande maîtrise de son métier, notamment s’il exerce depuis quelques années.

Description d’une séance d’hypnose

Une patiente, me consulte pour des problèmes d’insomnies. Elle a tendance à se réveiller la nuit car son sommeil, depuis quelques mois, est devenu beaucoup plus léger. En fait, elle s’inquiète souvent pour beaucoup de choses, malgré elle, même si tous les sujets qui la préoccupent sont, en définitive, « surmontables et passagers », selon ses dires. Ainsi, son état de vigilance demeure permanent dans la journée et, la nuit, quand elle se réveille, ses soucis deviennent envahissants et l’empêchent de se rendormir. Après avoir exploré tout le processus qui génère le réveil nocturne, nous constatons que l’état de vigilance provient d’une période de harcèlement au travail qui date de plusieurs années. Et, loin de s’arranger, alors qu’elle a changé d’emploi, les troubles demeurent et se sont même amplifiés.


Je lui propose une séance intégrant des techniques hypnotiques destinées à classer les périodes de harcèlement, ainsi que tout ce qui en découle. D’autre part, je demande à son inconscient, pendant la séance, de baisser le niveau de vigilance. Je vais aussi, pendant l’hypnose, réinitialiser les capacités de sommeil profond qui existaient avant les événements qui ont déclenché les troubles.


Au bout de 3 séances, le sommeil est de bien meilleure qualité et nous intégrons l’apprentissage de l’auto hypnose qui va permettre à Mathilde d’apprendre à se rendormir, grâce aux états modifiés de conscience. Les nuits redeviendront ainsi pleinement récupératrices.

Pour consulter Hervé Prouteau