Profiter de l'été avec la sophrologie
Beauté et forme,  Santé Mentale

Sophrologie : Comment l’utiliser l’été ?


Qui n’a jamais rêvé de vacances en plein travail ? De plus de temps pour faire les choses au quotidien ? Ne vous êtes-vous jamais surpris en train d’envier les passants dans la rue profitant d’un rayon de soleil, de la tranquillité et de la sérénité de leur journée ? Et si c’était à votre tour d’en profiter, maintenant que l’été est installé et qu’il nous réchauffe le corps et l’esprit !

Séverine Chantereau, naturopathe

Séverine Chantereau
Sophrologue diplômée et certifiée RNCP, installée sur Sauvagnon (64).
C’est avec douceur et bienveillance que j’exerce mon métier. Passionnée par mon activité et tous les bienfaits qu’elle apporte, je propose un accompagnement personnalisé individuel ou collectif dès 7 ans et sans limite d’âge !
Le métier de sophrologue, c’est avant tout, pour moi, accompagner la personne dans la réalisation de son objectif, de sa demande, de son mieux-être et lui permettre de devenir autonome dans sa pratique.

Les bienfaits naturels du soleil sur notre santé mentale et physique

Le soleil nous permet de nous sentir de meilleure humeur et en meilleure forme et ce n’est pas qu’une impression. En effet, « en présence de lumière, notre organisme produit des hormones appelées endorphines. Ce sont des opiacés naturels, qui atténuent la douleur et nous font nous sentir bien. C’est un « shoot » totalement légal ! », explique Jean-François Doré, directeur de recherche à l’Inserm.

De plus, en nous exposant au soleil et aux ultraviolets (avec les précautions d’usage) notre organisme libère également de la sérotonine, nommée « l’hormone du bonheur ». Sans rien faire de particulier, la période estivale nous permet donc de nous sentir plus heureux, plus disponible et plus vif. Profitons-en pour nous centrer sur notre mieux-être !

Grâce à la sophrologie, nous tendons à maintenir l’équilibre entre notre corps et notre esprit pour trouver ou retrouver l’harmonie.
Mais comment ? En étant plus attentif aux signaux envoyés par notre corps tels que les douleurs, les tensions physiques, la fatigue… et à ceux subis par notre esprit comme la charge mentale, le stress, les ruminations…
C’est en cela que les exercices de sophrologie nous permettent d’apprendre à ralentir et agir pour soi, tant sur le plan physique que sur le niveau du mental !


Expérimenter la sophrologie en été

L’été est un bon moment pour prendre le temps de savourer et de vivre pleinement vos pauses. Cette période est propice au lâcher prise, à l’écoute de votre corps et à l’ancrage de bons réflexes !

Avec la sophrologie, nous apprenons à être plus attentifs à nos 5 sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût qui nous permettent d’apprécier plus finement les stimulus associés, d’y prêter plus d’attention pour en ressentir toutes les sensations.

 
– Vous partagez un repas avec une personne, en famille, entre amis… : prenez le temps de manger, de déguster… vos papilles s’éveillent, que ressentez-vous ? Prenez le temps d’observer vos sensations ! Le croquant, le sucré, le frais, la douceur, pensez un instant à tout ce que votre sens du goût vous révèle. N’est-ce pas agréable ?
 
– Que vous soyez sur la plage, en montagne, en forêt, près d’un lac ou bien en ville, prenez encore une fois le temps d’observer tout ce qui vous entoure…
Appréciez la beauté de votre environnement qu’il soit connu ou tout nouveau, aiguisez votre vue, attardez-vous sur tous les petits détails !
 
– Où que vous soyez, fermez vos yeux un court instant et concentrez-vous sur votre ouïe. Écoutez attentivement le monde extérieur, des sons les plus lointains jusqu’à ceux les plus proches… Et si vous vous concentrez encore, peut-être percevrez-vous le doux murmure de votre respiration, des battements de votre cœur… Appréciez ce moment.
 
– Et qu’en est-il de votre odorat ? Mettez-le à contribution et attardez-vous sur les odeurs si particulières de l’été : celle du linge séché au soleil, celle de l’air ambiant après l’orage, celle si alléchante du barbecue et toutes les autres !

– Et enfin, ressentez toutes ces sensations sur votre peau : la légèreté des vêtements, les sensations du sol sous vos pieds, la brise caressante, la chaleur du soleil… Votre corps ressent sur toute sa surface, notre peau est sensible au froid, au chaud, au confort, au piquant, au léger, au plus lourd tout est sensation, il est temps de s’y attarder et de faire durer les plus agréables !
 
L’été, plus particulièrement en vacances, tous nos sens sont en éveil sans que nous ne nous en rendions compte, et pourtant, c’est bien cela qui nous fait tant de bien. Toutes ces sensations agréables qui ponctuent notre été et que nous prenons le temps d’apprécier.

L’esprit plus léger sans contrainte de temps, d’horaires de travail, de repas, nous lâchons prise plus facilement et ralentissons notre rythme et nous nous permettons enfin de vivre plus tranquillement.
Alors pourquoi ne pas adopter de nouvelles habitudes et nous autoriser, même à la reprise du boulot, de prendre plus le temps de s’écouter, d’écouter notre corps et de soulager notre esprit ?
 
 

En conclusion, il est évident que l’été nous anime et nous renforce, d’autant plus pendant nos congés. Mais alors pourquoi ne pas faire perdurer tous ces bénéfices à la reprise et se replonger dans nos travers, qui nous le savons, nous conditionnent et nous rendent la vie plus difficile.

Comment utiliser la sophrologie pour une rentrée optimale ?

En prenant le temps de vivre notre corps : c’est-à-dire prendre conscience de notre dimension corporelle, et cela, par nos 5 sens, par les mouvements et la respiration.

Comprendre les signaux de notre corps : étonnamment, en vacances, nous ne faisons pas de zèle et vivons à notre rythme ! Pourquoi ne pas continuer au quotidien en prenant soin de ne pas en faire toujours trop et nous surmener ? N’hésitons pas à ralentir légèrement notre rythme et à écouter les capacités de notre corps et éviter que les douleurs et les tensions (tête, dos, épaules, nuque…) ne s’installent.
Apprendre à maîtriser notre respiration : lorsque nous sommes plus détendus, nous respirons plus lentement et nous sommes plus serein, pour prolonger cet état soyons plus attentif au rythme de notre respiration.
 
Mais en prenant également le temps de vivre notre esprit, c’est-à-dire tous les sentiments et les émotions liés à nos sens : ce que nous procure la vue d’un magnifique coucher de soleil (émerveillement) par exemple, l’odeur subtile du monoï (vacances), la douceur d’un câlin (amour), le goût d’une bonne pêche (plaisir), une douce mélodie à nos oreilles (détente)…
 
Finalement, être attentif à soi ne demande pas un gros effort et nous sommes tous en capacités :
–       D’apprécier toute l’étendue de nos 5 sens et ce qu’ils éveillent en nous
–       De ralentir notre respiration et de nous installer dans une respiration plus tranquille
–       De ménager notre corps et le mobiliser pour réduire les tensions musculaires

Ponctuer nos journées de ces petits exercices de présence à soi nous permet de mieux vivre notre corps et notre esprit et c’est tout cela que nous apprend la sophrologie !

Un petit exercice pour terminer :

Posez-vous dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangé. Prenez le temps de fermer vos paupières et de vous installer dans votre monde intérieur. Prenez conscience de votre corps dans chacun de vos points d’appui (assis : pieds/cuisses/fesses/dos/mains sur vos cuisses, debout : pieds, couché : toutes les parties de votre corps en contact avec votre support). Relâchez lentement l’ensemble de votre corps, en commençant par votre tête et descendez progressivement jusqu’à vos pieds. Prenez le temps d’apprécier vos ressentis, la présence de votre corps qui se relâche…
Puis, concentrez-vous sur votre respiration et à votre propre rythme : allongez vos inspirations et vos expirations et faites descendre votre respiration jusque dans votre ventre, si vous le pouvez et si c’est confortable pour vous. Faîtes cela sur quelques respirations, aussi longtemps que cela vous procure des sensations agréables, puis revenez tranquillement à votre respiration naturelle. Centrez-vous sur vous, sur tout ce que vous ressentez, toutes vos sensations : les plus fines, les plus subtiles, intéressez-vous à tout ce que vous êtes en train de vivre.
Quand c’est suffisant pour vous, revenez doucement à votre tonus habituel en mobilisant votre corps, commencez par vos pieds et remontez progressivement jusqu’à votre tête. Ouvrez vos yeux et appréciez ce moment que vous vous êtes accordé ! Répétez cet exercice aussi souvent que vous en ressentez le besoin.


La sophrologie ne se substitue en aucun cas à un avis ou un traitement médical, ni à aucune autre thérapie. Elle vient en complément.

Pour en savoir plus sur le métier de sophrologue et sur Séverine Chantereau, c’est par ici : Instagram et Facebook.