Site Loader
Blog Doctoome | Tiques : attention aux piqûres !

Depuis le déconfinement, les Français sortent beaucoup plus dans les forêts et les jardins. Un phénomène qui augmente le nombre de cas de morsures de tiques et amène à prendre diverses précautions.

Éviter les morsures de tiques

Conséquence du déconfinement et d’une météo très douce, le nombre de morsures de tiques repart à la hausse. Si la piqûre n’est pas douloureuse, ses conséquences peuvent en revanche être désastreuses. Cet acarien peut en effet être porteur d’un ou plusieurs agents pathogènes dont la bactérie Borrélia, responsable de la maladie de Lyme. Cette dernière peut causer, plus de 6 mois -voire plusieurs années- après la piqûre de tique, des troubles cutanés, neurologiques, articulaires, cardiaques, ophtalmologiques ou cognitifs. 

La prudence est donc de mise si vous partez vous promener dans les bois. Pascale Frey-Klett, directrice de recherche de l’Institut national de la recherche agronomique et écologique (Inrae) conseille de sortir couvert « avec un vêtement long et couvrant au niveau des jambes et des bras, si possible de couleur claire : cela permet de voir, au fil de la promenade, si une tique n’est pas en train de grimper. Le mieux, c’est aussi de porter ses chaussettes au-dessus du pantalon » rapporte-t-elle sur Europe 1. Les tiques sont aussi présentes dans les parcs et les jardins, c’est pourquoi la biologiste préconise aussi de « bien couper l’herbe ».

Se soigner et signaler

Que faire en cas de morsure de tique ? Tout d’abord, il faut l’ôter avec un tire-tique afin de bien enlever sa tête. Puis il faut désinfecter la zone piquée et surveiller que ni fièvre ni plaque rouge n’apparaissent dans les 30 jours qui suivent. En cas d’apparition de ces symptômes, consultez un médecin afin qu’il vous prescrive un traitement antibiotique adapté.

Si vous le souhaitez, vous avez la possibilité de signaler la piqûre de tique via « Signalement tique » la toute récente application gratuite (sur iOS et Android) de Citique. Il s’agit d’un programme de recherche scientifique participative développé par l’Inrae. L’objectif de l’institut est de cartographier, grâce aux signalements envoyés, les zones infectieuses situées en France.

En cas de doute vérifier par un médecin :

Pour rester en sécurité le temps de se remettre sur pied sache que durant cette période exceptionnelle : Coronavirus : les médecins du travail autorisés à délivrer des arrêts de travail

Emilie House

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram