Quelles sont les blessures sportives et comment les éviter ?
Beauté et forme

Blessures sportives : comment les éviter ?

Les patients victimes de blessures sportives attendent beaucoup du praticien et en particulier un soulagement, leur permettant une reprise de leur sport favori.

L’urgence est de remettre en mouvement en libérant le blocage, et permettre à la vie de s’exprimer au travers des tissus. Il faut aussi savoir réorienter le patient sportif pour des examens complémentaires (radios, scanner, IRM, échographie…)

La difficulté est d’allier : précision, rapidité, efficacité, non douleur, confort.

Mais l’idéal n’est-il pas la prévention pour éviter ces blessures ?

Qu’est-ce qu’une blessure sportive ? 

Ce type de blessures survient généralement lors de la pratique d’une activité physique. 

Les différentes blessures sportives

Il existe de nombreux types de blessures sportives. Certaines sont plus courantes que d’autres : 

  • Des douleurs très ponctuelles localisées sur le traumatisme, associées à une déformation et un craquement, font penser à une fracture, ou une entorse avec éventuel arrachement osseux ou une luxation. Il faudra impérativement une radio, et une immobilisation si nécessaire.
  • La rupture tendineuse, le claquage, la déchirure provoquent des douleurs vives avec une impotence fonctionnelle et la présence d’ecchymose. Du froid local le plus rapidement possible et le repos seront donc nécessaires.
  • L’élongation du muscle est sensible à l’effort, l’impotence fonctionnelle n’est que partielle et il n’y a pas d’ecchymose.
  • La crampe est passagère, cède le plus souvent à l’étirement du muscle.
  • On peut aussi rencontrer des contractures, des courbatures, ou encore des contusions appelées « béquilles ». Les douleurs sont locales, l’impotence fonctionnelle n’est que partielle, et il n’y a pas d’ecchymose.

Pourquoi a-t-on des blessures sportives ?

Généralement, les blessures sportives sont dues à un entraînement inadapté et l’utilisation de mauvaises techniques. En effet, une pratique sportive impliquant d’importants efforts physiques augmente le risque de blessures.

Bien que la pratique régulière d’une activité physique soit fortement recommandée, il faut savoir qu’un abus peut provoquer un surentraînement et des blessures musculaires par la suite. 

Par ailleurs, les blessures peuvent aussi apparaître à cause d’une malformation osseuse telle la morphotype du pied (pied plat, pied creux…), des longueurs de jambes différentes ou encore des valgus ou varus des genoux ou des chevilles. En effet, ces malformations entraînent un déséquilibre physique et augmentent le risque de blessures sportives. 

Comment éviter les blessures sportives ?

Echauffement pour éviter les blessures sportives

Pour éviter ces blessures un échauffement systématique est indispensable avant toute activité sportive. Il permet de préparer le corps physiquement et mentalement à affronter l’effort.De même l’entraînement est important afin d’augmenter les capacités articulaires, musculaires et cardio-pulmonaires en respectant une progression. On ne remet pas en marche une « machine » arrêtée pendant plusieurs semaines sans précautions.

Cet entraînement permettra d’élever le niveau et préviendra tout accident traumatique.

Il est souvent préférable de prendre des cours afin de posséder une bonne technique et d’éviter de faire en force ce qui pourrait être fait en douceur avec de la technique adaptée.

Il ne faut pas vouloir à tout prix faire des exploits si on n’en est pas capable. Rien de plus risqué que de vouloir épater un plus jeune ou un de ses propres enfants en essayant de se mettre à son niveau.

La séance sportive doit s’arrêter avant l’apparition de la fatigue. On éliminera les mouvements et changements de direction trop rapides, en particulier les « coups de reins » susceptibles de solliciter trop fortement la colonne vertébrale en hyper extension.

En fin de séance, évitez le refroidissement, l’humidité, et les brusques changements de température. La tenue vestimentaire du sportif est importante et doit être adaptée.

L’apport quotidien en vitamines est à surveiller et, suivant l’activité et la saison, il faudrait boire 2 litres d’eau minimum sans attendre d’avoir soif.

Il vaut mieux prévenir les blessures que de les guérir !

Comment les soulager ?

Si vous souffrez d’une blessure sportive, sachez qu’il existe des techniques afin de la soulager et de la soigner. 

Pour commencer, le repos. Dès l’apparition de douleurs, il faut arrêter tout effort physique afin que le muscle puisse se rétablir. Si vous souhaitez pratiquer un exercice physique vous pouvez continuer si cette pratique ne nécessite pas de sollicitation du muscle blessé. 

Par la suite, mettre de la glace sur la zone touchée va permettre de soulager la douleur en resserrant les vaisseaux sanguins mais aussi de dégonfler la zone. Afin de diminuer l’œdème , il est aussi pertinent de compresser et d’élever le membre

Pour ce qui est de la période de repos, cela dépend du type de blessure et de l’évolution de sa guérison. Même si la douleur a disparu, il est important de savoir qu’il peut être nécessaire de consulter un professionnel de santé afin d’envisager une reprise sportive. 

Parfois, bien que la douleur ait disparu, elle nécessite une prise en charge supplémentaire. Généralement, suite à une blessure, il faut renforcer le muscle touché afin de prévenir d’autres accidents sportifs. Un travail proprioceptif pourrait être utile afin de redonner un contrôle stable et une meilleure maîtrise du geste sportif.

Pour éviter l’accident sportif, l’entraînement et l’échauffement sont les deux points indispensables. Si par malheur l’accident survient, mettre rapidement du froid permettra de limiter l’oedème et l’hématome, puis une bonne immobilisation en fonction du degré du traumatisme. L’ostéopathe s’occupera de contrôler et “remettre tout en ordre de marche”.

François de Boisjolly, ostéopathe