Site Loader
Blog Doctoome | Coronavirus : du sucre pour soigner l’épidémie ? 

Publiée le 29 janvier 2020, une étude menée par une équipe de chercheurs suisse explique comment une molécule de sucre, une fois modifiée, pourrait venir à bout du coronavirus.

Vous voulez revenir sur ce qu’est le coronavirus ? C’est ici : Coronavirus, qu’est-ce que c’est ?

Un traitement à base de sucre pour soigner le coronavirus

Le coronavirus occupe toutes les conversations en ce moment. Et pour cause, l’OMS a annoncé une urgence sanitaire mondiale le jeudi 30 janvier 2020. Plusieurs Français expatriés en Chine ont été rapatriés en France et sont actuellement en quarantaine. Alors que l’on construit un immense hôpital en Chine et que la maladie y a fait plus de 200 morts, des chercheurs de l’Université de Genève, de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et de l’Université de Manchester affirment avoir mis au point un traitement à base de sucre.

Ou plutôt un traitement à base de cyclodextrine, un dérivé naturel du glucose. Parue dans la revue Science Advances le 29 janvier 2020, la veille de l’alerte de l’OMS, l’étude explique comment les scientifiques ont modifié des molécules de sucre afin qu’elles soient capables, par simple contact, de détruire des virus, sans toxicité pour l’homme.

Blog Doctoome | Coronavirus : du sucre pour soigner l’épidémie ? 

Des molécules modifiées aux propriétés virucides

Jusqu’à présent, les chercheurs étaient confrontés à deux obstacles. Soit les substances « virucides », comme l’eau de Javel, qui détruisent les virus par simple contact, mais causent de graves dommages sur le corps humain ; soit les antiviraux qui inhibent la croissance des virus sans les détruire, ce qui pourrait provoquer une résistance des virus. Par conséquent, ils ont dû trouver un autre « angle d’attaque ».

C’est là que la cyclodextrine est entrée en scène. Une fois les molécules de sucre modifiées par les chercheurs, elles attirent le virus avant de l’inactiver de manière irréversible. Dotée de propriétés virucides et non toxiques pour le corps humain, cette substance serait plus efficace qu’un antiviral. L’espoir de soigner le coronavirus est donc permis.

Vous avez un doute sur votre propre cas ?

laboratoire Paris laboratoire Lyon laboratoire Lille laboratoire Marseille laboratoire Bordeaux laboratoire Metz laboratoire Montpellier

Emilie House

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram