les troubles digestifs
Actualités santé,  Alimentation,  Santé et traitements

Des troubles digestifs, oui mais pourquoi

Notre tube digestif s’étend de la bouche jusqu’à l’anus. Plusieurs mètres sont donc à parcourir par les aliments avant d’être digérés puis utilisés comme carburant par notre corps. Malgré les mètres qui les séparent, notre tube digestif et notre cerveau sont hyper-connectés. On parle même de deuxième cerveau. « Prout… ! » (le gros intestin). « Dis-donc qu’est-ce que tu es stressé en ce moment ! » (réponse du cerveau 5 G). Oups, je m’égare.
Reprenons !

La gastro-entérologue vous dit tout sur les troubles digestifs.

Hippocrate « Que ton alimentation soit ta première médecine ».
« Mais moi Docteur, j’ai des troubles digestifs alors que je fais tout ce qu’il faut pour bien manger ! »
C’est le professionnel de santé qui vous parle.

Qu’est-ce que la digestion ?

La digestion ou comment passer de la pomme de terre à la purée puis aux glucides pour le
footing du dimanche ! Ce sont donc plusieurs étapes pour passer au mixeur les aliments
(mastication, contraction de l’estomac et de l’intestin), le tout assaisonné d’enzymes et de
sucs digestifs (salive, acide de l’estomac, bile du foie, enzymes du pancréas…) pour bien
dissoudre le tout. Résultat final (tada !) : vos aliments sont enfin prêts pour être assimilés par
votre corps en passant par notre ami le foie (plus d’excuse pour enfiler votre jogging !).

Alors, les troubles digestifs, qu’est-ce que c’est ?

« Docteur, j’ai mal aux boyaux » ou encore comment chercher une aiguille dans une botte de
foin. »
Quels sont les symptômes des troubles digestifs ?

  • Des problèmes de digestion (dyspepsie) au reflux gastrique avec parfois des
    nausées voir des vomissements
  • Des difficultés à s’alimenter à la perte de poids
  • De l’inconfort abdominal (ballonnements abdominaux, flatulences) aux douleurs
    abdominales
  • Des troubles du transit (diarrhée, constipation) aux difficultés pour évacuer les selles.
    Ces symptômes s’associent bien volontiers et sont fréquemment rythmés par notre
    alimentation.

Quelles sont les causes des troubles digestifs ?

Pour commencer, il faut distinguer les troubles digestifs secondaires à une cause organique,
des troubles digestifs “dits” fonctionnels.
Parmi les causes organiques, on distingue les pathologies spécifiques du tube digestif
(inflammation, cancer, etc.) des pathologies plus général impactant le fonctionnement
digestif (dérégulation de la thyroïde par exemple).

Les troubles sont “dits” fonctionnels après avoir éliminé toute cause organique, c’est donc le
dernier diagnostic évoqué. « Docteur, je vous remercie. Vous avez enfin mis un diagnostic
sur ce que je ressens. Avant vous, on m’a dit que c’était dans ma tête et que je n’avais rien
sur les examens ». Il s’agit donc d’un problème de fonctionnement du tube digestif (et non,
ce n’est pas rien !). Les mécanismes restent encore incertains, mais sont multiples
suggérant une interaction entre notre environnement (alimentation, hygiène de vie) et notre
système digestif (bactéries intestinales, hypersensibilité viscérale, etc…).

Les troubles digestifs : Notre tube digestif s’étend de la bouche jusqu’à l’anus. Plusieurs mètres sont donc à
parcourir par les aliments avant d’être digérés puis utilisés comme carburant par notre corps.
Malgré les mètres qui les séparent, notre tube digestif et notre cerveau sont hyper-
connectés. On parle même de deuxième cerveau. « Prout… ! » (le gros intestin). « Dis-donc
qu’est-ce que tu es stressé en ce moment ! » (réponse du cerveau 5 G). Oups, je m’égare.

Quels sont les facteurs de risque ?

Manger, bouger ou encore manger 5 fruits et légumes par jour ! Vous l’aurez compris, une
alimentation équilibrée riche en fibres et pauvre en mauvaise graisse, une bonne hydratation
et une activité physique régulière sont recommandés. Le tabac, c’est tabou ou encore Sam
celui qui ne boit pas ! Je continue… ?!
Et que faire de nos cent mille milliards de bactéries intestinales ? Euh… Effectivement, ce
n’est pas si simple. Chaque intestin est unique ! Ce qui est sûr, c’est que la prise en charge
des troubles digestifs « fonctionnels » est multimodale (adieu les remèdes miracle et les
régimes de l’extrême responsables de carence).

Quand consulter un médecin (hors situation d’urgence) ?

N’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin généraliste en cas de troubles digestifs
qui persistent et/ou s’aggravent. Si nécessaire, votre médecin vous orientera auprès d’un
gastro-entérologue.

« La route est encore longue cher cerveau et nos mystères ne sont pas encore résolus. »
Signé ton gros intestin adoré.