Préparer son accouchement avec l'ostéopathie
Actualités santé,  Santé et traitements

L’ostéopathie pour vivre plus sereinement son accouchement

La grossesse est une période de la vie d’une femme qui comprend beaucoup de changements, à la fois sur le plan physique et sur le plan émotionnel.

L’ostéopathe va pouvoir accompagner sa patiente sur le plan physique, depuis le pré-partum jusqu’au post-partum afin de l’aider à s’adapter au mieux à  ces modifications et ainsi vivre cette grossesse sereinement. 

Eloïse Cadet - Ostéopathe

Eloïse CADET,
Ostéopathe D.O depuis 2018 diplômée d’Isostéo Lyon, formée en pédiatrie périnatalité et Thalasso bain bébé (Le bain de Sonia Krief, à l’école du Bien Naître) et formée en conseils en allaitement. 

L’ostéopathie et la grossesse 

L’ostéopathe, au sens large, a pour but de conserver la mobilité des structures du corps : nous  partons du principe que si le corps a la possibilité de bouger correctement, sans blocage, les douleurs/inflammations seront moindres et la qualité de vie du patient ne sera pas altérée. Le  principe s’adapte aussi à la grossesse, durant laquelle le bas du dos (lombaires) des patientes  vient se cambrer sous le poids du foetus, le bassin bouge différemment, les intestins peuvent être à l’étroit et d’autres gênes peuvent également survenir.  

La préparation à l’accouchement 

Pour permettre un accompagnement complet de la future mère durant sa grossesse, nous  sommes amenés à travailler en étroite relation avec les sages femmes : pour vous conseiller des  étirements, des mouvements pour soulager la patiente, des conseils de mobilité pour favoriser l’avancée du travail le jour J à la maternité, aider à la relaxation physique et mentale pour un accouchement serein

Comment se déroule une séance ? 

Comme une consultation classique en ostéopathie : l’ostéopathe échange avec la patiente sur le motif de consultation, ses antécédents médicaux (et éventuelles grossesses précédentes), ses blocages, ses douleurs. Ensuite, l’examen ostéopathique permet de repérer les blocages avant les manipulations douces et dans le respect du bien-être du patient comme toujours.  

En fin de consultation, des conseils sont donnés à la patiente, notamment des étirements, à reproduire facilement à la maison afin de prévenir certaines douleurs (la fameuse sciatique par exemple !). 

Quel traitement possible pour se préparer à l’accouchement ? 

Le traitement sera vraiment dépendant de la patiente, de ses antécédents médicaux, de sa  grossesse et de son motif de consultation : pas de trame pré-définie. Il est important de rétablir  une mobilité optimale sur le bassin, le coccyx, les lombaires, aider à la digestion pour que le  confort de la patiente sous optimal ! Si vous arrivez détendue et sans douleur qui traine depuis des  mois le jour de votre accouchement, c’est quand même mieux qu’en dites-vous ? 

Quand consulter pendant sa grossesse ? 

Certaines femmes viennent consulter en pré-partum, afin de préparer le corps : libérer des  douleurs lombaires déjà présentes, travailler certaines adhérences de cicatrices au niveau  gynécologique. Parfois, nous recevons en cabinet des femmes en parcours de PMA, souffrant d’endométriose, de SOPK ou autres pathologies gynécologiques qui peuvent parfois altérer la fertilité. 

Syndrome des ovaires polykystiques ( SOPK )
Syndrome des ovaires polykystiques ( SOPK )

Je ne donne pas « d’échéancier » de consultations durant la grossesse : c’est au ressenti de la patiente. Je trouve important de venir consulter si une gène/douleur survient et vous gène dans  vos activités, vous empêche de marcher confortablement, donc souvent durant le dernier trimestre.  Une consultation post-partum est vivement conseillée, pour permettre à la jeune maman de  retrouver du confort et de la mobilité. C’est aussi une période durant laquelle on peut avoir des  difficultés à s’adapter à la nouvelle vie de maman, tant sur le plan physique que psychologique :  n’hésitez pas à prendre soin de vous, la consultation d’ostéopathie vous aidera.  

J’attire votre attention aussi sur l’intêret d’une consultation chez votre nourisson : la naissance peut être traumatisante physiquement pour l’enfant (accouchement long, potentiellement utilisation de  matériel pour guide tels que les forceps, ventouses), pour aider à la mise en place de l’allaitement  en cas de difficulté de succion, de mise au sein, pour prévenir les plagiocéphalies (tête plate).  Le rôle de l’ostéopathe se joue aussi dans les conseils personnalisés, qui vous seront donnés en fonction de vos besoins.  

Les contre-indications à la prise en charge 

Lors d’une grossesse à risque votre médecin peut vous déconseiller une séance d’ostéopathie :  chez une patiente qui présente une menace d’accouchement prématuré (MAP) notamment, s’il y a un hématome rétro-placentaire non résorbé ou dans le cas de certaines grossesses multiples.(*)

Une tension artérielle élevée le jour de la consultation est aussi une contre-indication à la consultation. 

Elles sont donc propres à chaque patiente et chaque grossesse, le mieux est de de demander conseil à votre médecin/sage-femme ou directement à votre ostéopathe.

L’ostéopathe est donc un excellent allié durant cette période physiologique pleine de changements, pour vous accompagner au mieux, soutenir votre bien-être et celui de votre bébé et ce durant toutes les phases de votre projet de maternité : du pré-partum au post-partum. Votre thérapeute viendra vous aider à retrouver du confort physiquement afin d’être la plus sereine possible pour vivre ces moments intenses ! 

* source : Société européenne de recherche en ostéopathie périnatale et pédiatrique