Tout savoir sur les troubles de la vision
Enfants,  Santé et traitements

Tout savoir sur les troubles de la vision

Aussi appelés amétropie, les troubles de la vision sont connus autour de trois différents types :  l’hypermétropie, la myopie et l’astigmatisme. Camille Faure, orthoptiste, vous explique tout. 

Camille Faure - Orthoptiste

Tout d’abord orthoptiste libérale, Camille s’est aussi lancée dans la vie d’entrepreneure en lançant son blog et sa boutique en ligne : les Yeux de Camille. Elle est aussi présente sur Instagram sous e nom de Camcamfaure.

L’astigmatisme, qu’est ce que c’est ?

L’astigmatisme est un défaut visuel dû à une courbure anormale de la cornée (le hublot à l’avant de l’œil). 

Chez une personne astigmate, les contours des objets et les lignes peuvent alors sembler flous. De plus les contrastes peuvent être difficile à percevoir et la forte luminosité d’autant plus gênante (photophobie = crainte de l’éblouissement). L’astigmatisme peut alors entraîner une fatigue visuelle et des maux de tête

Chez les enfants, des lettres peuvent également être facilement confondues lors de l’apprentissage de la lecture. 

Ce trouble visuel peut être plus ou moins fort et se combiner à l’hypermétropie ou la myopie. Ces causes sont encore plutôt méconnues mais l’on sait que ce défaut peut survenir suite à une opération, une infection ou une blessure. Il pourrait aussi y avoir un lien avec l’hérédité mais cela reste encore fou.

La myopie, qu’est-ce que c’est ? 

Un œil myope est souvent lié à un œil trop long. Elle provoque une vision floue de loin et nette de près. Plus la myopie est forte, plus les objets éloignés apparaissent flous. 

Le pourcentage de myopie ne cesse d’augmenter depuis quelques années et pourrait bien toucher jusqu’à 50% de la population en 2050. Il deviendra un des troubles de la vision le plus répandu.

Quelles sont les causes de la myopie ?

Héréditaire, un enfant aurait 6 fois plus de chance d’être myope si l’un de ses parents l’est également. Ce n’est pas la seule explication à l’apparition de la myopie. En effet, nos habitudes de vie jouent un rôle crucial. 

Si on a tendance à plus utiliser notre vision de près que notre vision de loin (écrans, lecture), une myopie peut plus facilement se mettre en place. Il faut donc veiller à respecter une bonne balance d’utilisation de vision de près et de sa vision de loin, en s’exposant davantage à la lumière naturelle notamment ! 

Ce défaut visuel peut évoluer, surtout s’il apparaît tôt. On peut reconnaître une myopie lorsqu’on a tendance à se rapprocher pour lire, ou lors de plissement des yeux.

L’hypermétropie, qu’est ce que c’est ?

L’hypermétropie est souvent liée à un œil « trop court ». Elle est due à une distance insuffisante entre la cornée (le hublot à l’avant de l’œil) et la rétine (couche interne de l’œil). Les rayons lumineux convergent en arrière de la rétine

Il se peut également que le système optique manque de puissance pour faire la mise au point. Il faut faire un effort d’accommodation

Ce défaut visuel est fréquent et apparaît généralement dès l’enfance . Il peut être amené à disparaître en grandissant. 

Quelles sont les causes d’un œil hypermétrope ? 

Souvent, seule une hypermétropie forte ou modérée sera alors corrigée par des lunettes. En effet, une petite hypermétropie peut être simplement physiologique (l’œil n’aurait pas terminé son développement) ou devenir gênante que tardivement, vers 40 ans, suite à un vieillissement du cristallin. 

L’hypermétropie peut entraîner une fatigue visuelle, une vision floue par intermittence, des picotements oculaires ou des maux de tête.

Comment traiter les troubles de la vision ? 

Le port de lunettes et de lentilles

corriger les troubles de la vision (1)

Vous l’aurez compris, ces défauts visuels de l’œil peuvent avoir de multiples répercussions sur notre quotidien et peuvent tous les trois se corriger grâce à des lunettes ou lentilles de contact adaptées. Il est donc important de faire contrôler sa vision régulièrement et même primordial chez l’enfant, auprès d’un orthoptiste ou d’un ophtalmologiste

En effet, le dépistage visuel peut-être fait auprès d’un orthoptiste, qui a souvent plus de disponibilité qu’un ophtalmologiste en termes de délai de rendez-vous proposé. Une ordonnance de votre médecin traitant sera alors nécessaire dans ce cas.

Le premier contrôle peut se faire dès les 9 mois, et un nouveau contrôle avant l’entrée à l’école est fortement conseillé. Par la suite, un contrôle tous les ans à tous les 2 ans maximum est conseillé, à tout âge.

Le laser 

Aujourd’hui, il existe aussi de nouvelles méthodes, dont la chirurgie réfractive, pour corriger la vue. Avant de réaliser cette opération, il faut consulter un ophtalmologue afin qu’il vous renseigne mais aussi afin de vérifier votre compatibilité avec cette opération. 

Suite à l’intervention, un suivi est aussi important. Il faudra généralement des collyres pendant une semaine minimum puis des visites auront lieu par la suite. 

Camille Faure – Orthoptiste