alimentation et santé : les aliments qui nous rendent en bonne santé
Alimentation

Alimentation : Impact des aliments sur la santé

L’alimentation est souvent associée aux régimes. Mais, savez-vous que l’alimentation permet d’éviter certaines pathologies ? Solène Populus, diététicienne, vous explique l’impact d’une bonne alimentation.  L’objectif : retrouver une santé de fer !

Diététicienne et nutritionniste, Solène Populus exerce en libéral à Montfavet, Cavaillon et à distance depuis plus de quatre ans.

Elle enseigne également en diététique thérapeutique pour les BTS diététiques. Des mutuelles et entreprises font appel à ses services pour des ateliers d’éducation nutritionnelle et de prévention. 

Ses patients sont accompagnés pour des pathologies liées au poids, à l’alimentation (diabète, hypertensions…) mais aussi pour du suivi spécifique (femme enceinte, sportif, enfant …).  Les raisons d’une consultation avec une diététicienne sont nombreuses et diverses. 

solène populus diététicienne

Quels sont les impacts de l’alimentation sur notre santé ?

Notre santé générale

L’alimentation a un impact sur notre santé. En effet, une bonne hygiène de vie accompagnée d’une alimentation équilibrée vous permettra d’éviter l’apparition de certaines pathologies.

Saviez-vous que l’alimentation est impliquée dans l’apparition de la plupart des maladies chroniques ?

En réalité, certains aliments, nutriments et comportements alimentaires augmentent le risque de développer certaines pathologies. D’autres, au contraire, ont une action préventive !

À savoir aussi que notre mode de consommation actuel, avec le développement des produits “ultras” transformés, n’a pas arrangé les choses (richesse en sucre, sel, additifs…).

Alimentation

Influence sur notre santé mentale

Les scientifiques s’interrogent beaucoup sur l’impact de l’alimentation sur notre santé mentale. Par conséquent, plusieurs points ont été mis en avant.

alimentation effet santé

Tout d’abord, une alimentation de type méditerranéenne apporte différentes substances aux propriétés anti-inflammatoires. Elles auraient des effets bénéfiques sur les troubles dépressifs.

Des carences ont un impact sur la santé mentale. Le manque de vitamine B12 provoque de la fatigue et des troubles de la mémoire. Ensuite, un déficit en fer a un impact sur les troubles déficitaires de l’attention. En outre, cela aurait un lien avec des difficultés d’apprentissage et avec un retard intellectuel.

De plus, il est recommandé d’avoir une alimentation riche en antioxydants. Consommer des artichauts, par exemple, améliorerait la santé du cerveau ainsi que la longévité.

Enfin, l’anxiété diminuerait grâce aux aliments riches en sérotonine, dopamine et noradrénaline. Premièrement, la sérotonine est l’hormone de la sérénité. En deuxième, la dopamine est celle du bien-être, de la motivation et de la bonne humeur. Pour finir, la noradrénaline agit sur le tonus et l’apprentissage.

Notre alimentation a donc un impact aussi dans notre bien-être et notre santé mentale. 

Les conseils de Solène Populus

Mon premier conseil sera de faire des choix responsables lors de vos achats. Il faut privilégier une alimentation variée. Ainsi, favorisez des produits bruts, de saison, locaux et respectueux de l’environnement. Cela vous permettra de limiter votre consommation d’additifs et de pesticides.

Je vous conseille aussi d’adopter ces habitudes alimentaires.

Tout d’abord, il faut apporter un maximum de vitamines et de minéraux. Pour cela, consommez au moins 5 fruits et légumes par jour. Vous pouvez ajouter une petite poignée de fruits à coque non salée. Enfin, des produits complets et peu raffinés sont à introduire dans votre alimentation.

Variez vos sources de protéines. Une consommation de viande rouge à hauteur de 500 g par semaine est suffisante. Malheureusement pour la saison de la raclette, évitez la charcuterie. Au contraire, je vous encourage à manger du poisson 2 fois par semaine. Du poisson gras comme le saumon contient beaucoup de protéines. Enfin, la consommation de légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots blancs et rouges…) est une alternative à privilégier. Je vous conseille une consommation au moins 2 fois par semaine.

Vous le savez sûrement déjà, mais limitez votre consommation de produits sucrés et salés.

On ne le dira jamais assez, il est primordial de boire au minimum 1,5 L d’eau par jour ! Sans oublier la pratique d’une activité physique régulière pour votre santé. Attention à bien l’adapter à vos besoins et et vos capacités !

Une séance chez le diététicien pour améliorer notre santé

Quand consulter un.e diététicien.ne

Vous pouvez consulter un.e diététicien.ne pour diverses raisons.

  • Des raisons de rééquilibrage alimentaire et pour retrouver de bonnes habitudes alimentaires,
  • Si vous voulez perdre du poids,
  • Pour des troubles du comportement alimentaire,
  • Vous êtes atteints d’une ou plusieurs pathologies comme le diabète, l’hypertension artérielle, les pathologies digestives, rénales…
  • Afin d’éviter les carences, si vous êtes végétarien ou végétalien
  • En cas d’allergie ou d’une intolérance alimentaire
  • Comme sportif pour adapter votre alimentation à votre activité physique
  • Les femmes enceintes, les enfants ou les adolescents.

Comment se passe un rendez-vous chez le diététicien ?

Lors de la première consultation, le diététicien fait un bilan nutritionnel. Cela permet d’établir un recueil de données aussi bien sur vos habitudes de vie que sur vos habitudes alimentaires. Selon les cas, la pesée et les mesures sont effectuées (tour de bras, tour de hanche…). 

Nous fixons des objectifs réalisables selon vos besoins. Dans mon cas, le patient repart avec un « plan alimentaire ». Celui-ci est totalement personnalisé et des conseils associés.

Puis, toutes les 2 à 4 semaines, nous nous retrouvons pour une consultation de suivi. Pendant ces suivis, c’est l’occasion de mettre en avant les remarques et questions du patient. On regarde également l’évolution du suivi diététique et la mise en place de nouveaux objectifs.

Le but final est que le patient devienne autonome. C’est-à-dire la compréhension des bases d’une alimentation qui lui correspond. Il sera alors acteur de sa propre santé. 

Solène Populus  – Diététicienne – Nutritionniste