Arrêter de fumer : comment passer le pas ? Ketty Deléris
Actualités santé,  Santé et traitements

Arrêter de fumer : comment passer le pas ?

Le mois de novembre est le Moi(s) Sans Tabac ! Comment ne pas passer à travers entre les
spots à la télévision, les affiches dans les pharmacies, on a l’impression de le voir partout.
Mais concrètement comment fait-on pour arrêter de fumer ?
Ketty Deléris, tabacologue et influenceuse sur TikTok vous explique : arrêter de fumer : comment passer le pas ?

Le mois de novembre est le Moi(s) Sans Tabac ! Comment ne pas passer à travers entre les
spots à la télévision, les affiches dans les pharmacies, on a l’impression de le voir partout.
Mais concrètement comment fait-on pour arrêter de fumer ?
Ketty Deléris, tabacologue et influenceuse sur TikTok vous explique : arrêter de fumer : comment passer le pas ?

Les types de dépendances

Fumer est une triple dépendance, c’est pourquoi lors de l’arrêt du tabac il est important de
prendre en compte tous les paramètres.

  • La dépendance physique, c’est le fait d’avoir besoin de nicotine. Cette dépendance
    se mesure avec le test de Fagerström. Pour certaines personnes, il est utile de
    mettre en place des substituts nicotiniques ou une cigarette électronique avec de la
    nicotine pour ne pas ressentir le manque.
  • La dépendance psychologique, c’est le fait d’avoir recours au tabac en fonction de
    ses émotions (stress, tristesse …). Il sera donc important de travailler la gestion des
    émotions : sophrologie, cohérence cardiaque, hypnose …
  • la dépendance comportementale, c’est le fait d’avoir pris l’habitude de fumer en
    faisant une certaine action (fumer en buvant un café, fumer en conduisant …). Dans
    ce cas, il faut retravailler sur le comportement et les thérapies cognitivo-
    comportementales permettent cela.

Comment réussir son mois sans tabac ?

Pour réussir son Moi(s) Sans Tabac , il faut donc :

  • faire le bilan de son tabagisme afin de déterminer le traitement validé, et adapté à
    ses besoins (substituts nicotiniques,cigarette électronique, …)
  • Mettre en place des stratégies comportementales pour changer ses habitudes et
    éviter les envies réflexes. Par exemple inverser le petit déjeuner et la douche, faire
    une activité plaisir à la place de la cigarette (sudoku, mots fléchés, musique,
    lecture….).
  • Mettre en place des compensations dans le domaine du plaisir (profiter de l’argent du
    tabac pour prendre soin de soi, se détendre, faire du sport,…) C’est là désormais
    qu’il faudra trouver les espaces de détente et de satisfaction
  • Bénéficier du soutien et de l’accompagnement d’un professionnel de santé

Les aides pour arrêter de fumer

Pendant ce mois, vous allez pouvoir avoir des outils d’aide à l’arrêt à votre disposition :

  • La ligne du 39 89, c’est la ligne téléphonique de Tabac info service. Elle vous met
    en relation avec des tabacologues. Vous profitez d’un accompagnement gratuit, avec
    un suivi personnalisé.
  • Le Kit Moi(s) Sans Tabac que vous pouvez commander directement sur le site
    Internet de Moi(s) Sans Tabac. Vous trouverez à l’intérieur un programme de 40
    jours avec des conseils quotidiens.
  • Une communauté : L’événement réunit toute la France pendant le mois de
    novembre autour du même objectif : arrêter de fumer. Vous trouverez de nombreux
    groupes sur Facebook, Twitter, Instagram ou TikTok pour trouver de la motivation ou
    des encouragements.

Pourquoi arrêter de fumer ?

Quelle que soit l’histoire du fumeur, arrêter de fumer est toujours positif.

  • Positif pour sa santé : 
    • 20 minutes après la dernière cigarette : la tension artérielle et la fréquence cardiaque redeviennent normales.
    • 8 heures après la dernière cigarette : le corps est mieux oxygéné. 
    • 24 heures après la dernière cigarette : le monoxyde de carbone est totalement éliminé, les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée.
    • 48 heures après la dernière cigarette : le goût et l’odorat commencent à s’améliorer.
    • 2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette : le teint est plus lumineux. La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle.
    • 1 an après la dernière cigarette : le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d’accident vasculaire cérébral est identique à celui d’un non fumeur.
    • 5 ans après la dernière cigarette : le risque de cancer du poumon diminue significativement.
    • 10 à 15 ans après la dernière cigarette : l’espérance de vie redevient quasi identique à celle d’un non fumeur.
  • Positif pour son argent

Préserver sa santé est sans doute la chose la plus importante, mais savoir combien on dépense peut aussi motiver … Un fumeur régulier de 1 paquet de cigarettes par jour dépense environ 3600 € par an. Et si vous faisiez autre chose de cet argent ?

  • Positif pour sa tête

Contrairement aux idées reçues, arrêter de fumer c’est retrouver plus de sérénité. Non seulement le tabac n’enlève pas le stress, mais au contraire le fait de fumer le majore. Les études montrent qu’un fumeur après deux mois d’arrêt présente un niveau de stress sensiblement plus bas.