Dermatite Atopique - Traitement et symptômes
Dermatite atopique,  Maladies chroniques,  Santé et traitements

Eczéma atopique ou dermatite atopique : causes, symptômes et traitements

La dermatite atopique est une maladie chronique de la peau ressemblant à l’eczéma, on l’appelle également eczéma atopique. Elle ne cesse d’augmenter ces dernières années. Elle toucherait aujourd’hui plus de 2 millions d’adultes et presque autant d’enfants.

Qu’est-ce que c’est ?

Qu'est-ce que la dermatite atopique ou l'eczéma atopique

La dermatite atopique, souvent appelée eczéma atopique, est une maladie inflammatoire chronique de la peau caractérisée par des phases de poussée et de rémission. Cette affection touche principalement les enfants, mais peut également persister à l’âge adulte (50% des cas) ou apparaître à l’âge adulte (20% des cas). Elle se manifeste par une sécheresse de la peau intense, des plaques rouges et sèches, souvent accompagnées d’une inflammation cutanée et de démangeaisons.

La dermatite atopique n’est pas seulement une simple allergie cutanée, elle est le résultat d’une anomalie dans la fonction barrière de la peau et d’une réactivité excessive du système immunitaire.

Bien qu’il n’y ait actuellement aucune cure définitive pour la dermatite atopique, il est indispensable de travailler étroitement avec son équipe médicale pour élaborer un plan de traitement adapté, de rester informer des dernières avancées et d’adopter une routine de soins de peau adéquate pour un contrôle significatifs de vos symptômes.

Déséquilibre du système immunitaire et barrière cutanée

La dermatite atopique implique un déséquilibre du système immunitaire. Normalement, la peau agit comme une barrière protégeant contre les agents irritants et les allergènes, il s’agit de la barrière cutanée.

Chez les personnes atteintes de dermatite atopique, le système immunitaire réagit de manière excessive à des substances inoffensives, entraînant une inflammation et une démangeaison cutanée. La barrière cutanée est affaiblie, rendant la peau plus sensible et perméable aux irritants et allergènes, ce qui peut aggraver les symptômes. Cette réaction immunitaire anormale est un facteur clé de la maladie.

Prévalence et statistiques de la dermatite atopique

La dermatite atopique toucherait aujourd’hui 2 millions d’adultes et plus d’1,5 million d’enfants de 6 à 17 ans. Cette maladie chronique débute le plus souvent pendant l’enfance.

En quelques années, la prévalence de la dermatite atopique a plus que doublé.

Quels sont les symptômes de la dermatite atopique ?

Cette pathologie se manifeste par une série de symptômes qui varient selon l’âge, l’environnement et d’autres facteurs individuels.

Contrairement à l’eczéma de contact qui est causé par un irritant externe, ou l’eczéma et le psoriasis qui sont des affections distinctes, la dermatite atopique est une maladie plus sévère, marquée par des lésions cutanées récidivantes et un prurit (sensation de démangeaison de la peau) intense.

Les principaux symptômes :

  • Des démangeaisons : c’est souvent le premier signe et le plus gênant, pouvant perturber le sommeil et la qualité de vie.
  • Une peau sèche et squameuse : la sécheresse cutanée est un signe caractéristique, résultant d’anomalies dans la barrière cutanée.
  • Des éruptions cutanées : elles peuvent apparaître sur n’importe quelle partie du corps, mais sont plus fréquentes sur les joues, le cuir chevelu, l’intérieur des coudes, derrière les genoux et sur le cou chez les enfants; chez les adultes, elles se manifestent souvent sur le visage, le cou et les mains.
  • Des rougeurs et gonflements : zones enflammées qui peuvent devenir sensibles ou douloureuses.

Variations des symptômes selon l’âge

Dermatite atopique symptômes selon les âges

Les manifestations de la dermatite atopique peuvent varier selon l’âge :

  • Chez les bébés, la dermatite atopique se manifeste généralement par des rougeurs et des démangeaisons sur le visage, le cuir chevelu, et les extrémités.
  • Chez les enfants, les éruptions deviennent plus squameuses (petites lamelles de peau morte) et peuvent se localiser dans les plis des coudes et des genoux.
  • À l’âge adulte, la maladie peut se manifester par des lésions plus localisées, une peau plus sèche et des démangeaisons plus intenses, notamment sur les mains et autour des yeux.

Les causes et facteurs liés à la pathologie

Bien que les causes exactes soient multifactorielles, on observe souvent une prédisposition génétique dans les familles touchées par cette affection.

La dermatite atopique et les facteurs génétiques

La dermatite atopique est souvent liée à une predisposition génétique. Les recherches indiquent que les individus dont les parents ou proches souffrent de cette maladie ou d’autres formes d’atopie comme l’allergie respiratoire, sont plus susceptibles de développer cette condition. Cela suggère la présence de gènes spécifiques contribuant à la sensibilité de la peau et à la réaction allergique.

Les facteurs environnementaux

En plus des facteurs héréditaires, l’environnement joue un rôle crucial dans le développement et l’aggravation de la dermatite atopique. Plusieurs facteurs peuvent contribuer aux poussées de dermatite atopique tels que :

  • Les allergènes : les acariens, le pollen, les moisissures et certains aliments.
  • Les irritants cutanés : certains savons, détergents, la pollution, les parfums et tissus comme la laine peuvent irriter la peau.
  • Le climat : les changements de température, l’humidité, les conditions météorologiques extrêmes, comme un air très sec ou froid peuvent aussi exacerber les symptômes.
  • Les infections cutanées peuvent également aggraver les symptômes.

L’hygiène de vie, le stress et les émotions : des facteurs aggravants

Certains facteurs peuvent aggraver la dermatite atopique, notamment :

  • Le stress : le stress émotionnel est connu pour provoquer ou aggraver les poussées.
  • Bains et douches : L’eau très chaude et l’utilisation fréquente de savons peuvent dessécher la peau.
  • L’alimentation : bien qu’il n’y ait pas de régime spécifique pour la dermatite atopique, certains aliments peuvent déclencher des poussées chez certaines personnes.

La dermatite atopique peut-elle se soigner ?

Les remèdes, traitements et médicaments pour la dermatite atopique ou eczéma atopique

La dermatite ou eczéma atopique est une maladie chronique, les traitements ne font pas disparaître complètement la maladie mais permettent de traiter et apaiser les symptômes lors de poussées plus ou moins aigües. Il est indispensable de comprendre comment traiter et gérer cette maladie pour réduire les symptômes et améliorer la vie des personnes atteintes.

Les traitements varient selon la sévérité et les besoins individuels du patient. L’objectif premier étant de réduire les symptômes et de prévenir les poussées, il est recommandé de compléter les traitements avec une adaptation de l’hygiène de vie.

Parmi les traitements recommandés pour la dermatite ou eczéma atopique, on retrouve :

  • Des crèmes et pommades hydratantes : l’application quotidienne de crèmes hydratantes est essentielle pour maintenir la barrière cutanée et réduire la sécheresse. Il est conseillé de choisir des produits sans parfum pour éviter les irritations.
  • Des dermocorticoïdes topiques : ces crèmes ou pommades réduisent l’inflammation et soulagent les démangeaisons. Leur utilisation doit être suivie selon les instructions du médecin pour minimiser les effets secondaires.
  • Des inhibiteurs de la calcineurine : prescrits pour une utilisation à long terme, ces médicaments topiques sont utilisés pour traiter les zones sensibles de la peau, comme le visage.
  • Des agents biologiques : pour les cas sévères, des médicaments biologiques peuvent être prescrits. Ils ciblent certaines parties du système immunitaire impliquées dans l’inflammation.

L’apaisement des symptômes passe également par une hygiène de vie quotidienne :

  • Éviter les déclencheurs : identifier et éviter les facteurs environnementaux ou les allergènes qui peuvent provoquer des poussées.
  • Prendre soin de sa peau : des bains tièdes suivis de l’application de crèmes hydratantes sont recommandés. Utiliser des savons doux et éviter les produits irritants.
  • Éviter et contrôler le stress : le stress pouvant exacerber les symptômes, des techniques de relaxation ou une thérapie peuvent être bénéfiques.
  • Porter des vêtements adaptés : porter des vêtements en tissus naturels et doux pour réduire l’irritation cutanée.

Quels examens pour diagnostiquer ou suivre la dermatite ou eczéma atopique ?

L’examen clinique suffit généralement au médecin pour diagnostiquer une dermatite atopique ou eczéma atopique :

  • Le médecin évalue les lésions cutanées et leur distribution sur le corps.
  • Il fait le lien avec d’éventuels antécédents familiaux (atopie, allergies) ou avec des maladies fréquemment associées comme l’asthme ou la rhinite allergique. Il identifie les patterns des poussées.

Test cutanés : Aucun test ne peut diagnostiquer avec certitude la dermatite atopique, cependant certains tests d’allergies peuvent confirmer le caractère atopique de la pathologie. Bien que non systématiquement nécessaires, ils peuvent aider à identifier les allergies spécifiques ou à exclure d’autres maladies cutanées.

Retrouvez toutes les fiches pathologies, médecins, traitements et examens accessibles gratuitement depuis votre compte Doctoome.

Quels médecins consulter dans le diagnostic ou traitement de la dermatite atopique ?

Dermatite atopique ou eczéma atopique : quels médecins consulter

Plusieurs professionnels de santé peuvent être consultés pour diagnostiquer et suivre la dermatite ou eczéma atopique :

  • Votre médecin traitant ou médecin généraliste
  • Un pédiatre
  • Un dermatologue

Prenez le contrôle de la dermatite atopique avec Doctoome

En identifiant et en traitant les symptômes dès leur apparition, il est possible de réduire la fréquence et la sévérité des poussées, minimisant ainsi l’impact de la maladie sur la vie quotidienne.

Constituez votre équipe médicale

Médecin généraliste, pédiatre ou dermatologue, il n’est pas toujours facile de trouver le professionnel de santé disponible près de chez soi. Doctoome vous indique le professionnel de santé adapté et proche de chez vous.

Au-delà du diagnostic et du traitement des symptômes, la dermatite ou eczéma atopique peut nécessiter le suivi d’autres professionnels de santé, comme un psychiatre, un psychologue ou encore un médecin nutritionniste. Constituez votre équipe médicale gratuitement grâce à Doctoome.

Suivez un parcours de soins personnalisé

Doctoome vous accompagne dans votre parcours de soins tout au long de votre vie, même dans le cadre de la dermatite atopique :

  • Constituez votre équipe médicale et enregistrez les professionnels de santé qui vous correspondent, sur votre espace Doctoome.
  • Recevez des alertes sur les sujets santé qui vous concernent : infos rdv, études et avancées scientifiques, …
  • Trouvez votre médicament en temps réel où que vous soyez : vacances, déplacement professionnel, déménagement, …

La prise en charge efficace de la dermatite atopique nécessite une approche holistique qui combine des traitements médicaux et des modifications du mode de vie.

Articles qui pourraient vous intéresser : 

Par

Rédactrice Santé Doctoome.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *