Site Loader
Devenir-sophrologue-energeticien

Comment devenir sophrologue énergéticien ?

Par la respiration, la relaxation dynamique, la visualisation et la pensée positive, le sophrologue énergéticien pratique des soins énergétiques et aide à générer une nouvelle énergie pour mieux gérer son stress et ses émotions. 

Un sophrologue énergéticien

Qu’est-ce que c’est ? 

Le terme sophrologie signifie « la science de la conscience en harmonie ». C’est une philosophie de l’équilibre de la vie, une technique de développement personnel qui développe la paix de l’esprit mais aussi la résilience. La sophrologie a été créée en 1960 par le professeur Alfonso Caycedo, neuropsychiatre. Cette méthode est inspirée du yoga, de la méditation, du bouddhisme zen mais aussi de l’hypnose. 

La sophrologie est un mode de vie, une présence à soi et aux autres, une recherche d’harmonie, de sagesse et de sérénité. Le sophrologue énergéticien accompagne ses clients pour les aider à se focaliser sur le positif. Cette approche psycho-corporelle permet notamment d’apaiser certains craintes ou les effets secondaires d’une maladie. 

Postures-Sophro-Energeticien

Par la respiration, la relaxation dynamique, la visualisation et la pensée positive, la sophrologie offre l’opportunité d’acquérir une nouvelle énergie, de mieux gérer ses émotions et de rétablir l’équilibre de la vie. Cette technique puissante combat le stress, l’insomnie, le manque de confiance ou la douleur. Dans le même temps, la sophrologie stimule la créativité, l’imagination, améliore la mémoire, la concentration, permet d’apprivoiser ses peurs.

C’est simple et ne nécessite pas de postures compliquées ou de grandes quantités de temps chaque jour. La pratique de la sophrologie peut également bénéficier aux femmes enceintes et aux nouveaux-nés.

Les principes fondamentaux de la sophrologie 

Le sophrologue énergéticien s’appuie sur 4 principes fondamentaux. Le premier est le principe de l’action positive qui agit sur les éléments psychiques. Le deuxième est le principe d’intégration du schéma corporel comme réalité vécue. Le troisième principe est la réalité objective principale liée à la personnalité du thérapeute qui doit comprendre son propre état de conscience pour le prendre en compte devant la personne qui consulte.  Enfin, le dernier principe est celui de base de l’adaptabilité. Les techniques et théories de la méthode doivent être adaptées à la réalité des personnes qui consultent.

Pourquoi devenir sophro-énergéticien ? 

Les sophrologues peuvent apporter une grande contribution dans la vie de leur client. Ce métier est principalement basé sur la relation à l’autre et l’accompagnement thérapeutique. Ces coachs en communication peuvent les aider à retrouver leur bien-être au quotidien et à développer leur potentiel.

Les pratiquants se sentent beaucoup plus paisibles, confiants et heureux. Cette pratique est notamment utilisée pour gérer la douleur, lutter contre la réflexion excessive notamment les pensées négatives, ressentir moins de stress et d’anxiété, mieux se concentrer et dormir plus profondément. 

Sophrologie-confiance-patient

Ce métier connaît un plein essor du fait de l’intérêt croissant des personnes pour les médecines douces. Les Français sont de plus en plus conscients du stress qu’ils subissent et sont à la recherche de leur bien-être. De plus, le sophrologue est totalement indépendant. Il peut donc créer sa propre structure, recevoir les clients individuellement ou animer des ateliers de groupe. Il peut également se déplacer à domicile s’il le souhaite ou encore travailler dans des structures de santé.

Avant de se lancer, cherchez à savoir si vous avez les qualités requises pour devenir sophrologue. Ce métier demande beaucoup de qualités humaines notamment de bienveillance et d’écoute afin d’accompagner au mieux les personnes qui viennent consulter. Il est également indispensable de faire preuve de tolérance et de respect et de ne pas laisser son avis interférer dans le suivi de la personne. Il faudra également avoir un côté entrepreneur et faire preuve de détermination afin de passer certains caps difficiles. Les notions de communication et de comptabilité sont également précieuses lorsque l’on décide d’ouvrir son cabinet de sophrologie.  

Laura Micner, Sophrologue, nous explique en quoi consiste cette pratique.

Quelles formations pour être sophro-énergéticien

Faut-il un diplôme ? 

Aucun diplôme d’État de sophrologue n’existe actuellement et l’activité n’est pas réglementée en France. Les centres de formation délivrent une attestation ou un diplôme privé. Pour devenir sophrologue énergéticien, il est préférable de suivre une formation même si actuellement aucun diplôme n’est requis pour s’installer. La formation permet de suivre un apprentissage afin d’acquérir les compétences nécessaires pour connaître ce métier. La Chambre Syndicale de la Sophrologie apporte toutes les informations nécessaires pour celui ou celle souhaitant entreprendre une formation de sophrologue. 

Quelles études suivre pour le devenir ? 

Une formation de sophrologue ne demande aucun pré-requis pour la débuter. Il n’y a pas de diplôme d’État ni de Master pour ce métier. Depuis 2013, la loi interdit de délivrer le titre de Master en sophrologie. Les formations sont très diverses, il faut donc bien se renseigner sur leur contenu. Mais certaines d’entre elles sont inscrites au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) de niveau 5.  

Différentes écoles de sophrologie sont proposées pour acquérir des compétences afin d’exercer en libérale ou au sein d’une structure. Il y a les écoles caycédiennes qui sont en lien à la fédération Alfonso Caycedo, les écoles non caycédiennes, les écoles dont la formation mixte les techniques de relaxation, de visualisation et d’autres méthodes et les écoles d’inspiration caycédienne sans être affiliées à la fédération Alfonso Caycedo. 

Formation-Sophrologue-énergéticien

Les écoles proposent bien souvent 300 heures de formation en sophrologie qui s’étalent sur deux années. La pratique et le travail personnel peuvent également s’ajouter. Les élèves apprennent les techniques de sophrologie, de coaching et communication PNL. Ils apprennent également comment identifier et maîtriser les protocoles de PNL-coaching, comment animer des ateliers de développement personnel et des séances de soins énergétiques.

De plus, les futurs sophrologues se forment également au métier en comprenant les cadres juridiques, déontologie et sophrologique. Ils étudient aussi les modes d’intervention, le déroulement des séances et les protocoles d’accompagnement d’un traitement médical. Enfin, ils suivront des cours sur les démarches administratives, commerciales et la gestion administrative et comptable. 

Comment être un sophrologue reconnu par l’État ?

Différentes formations peuvent être suivies en école de sophrologie pour pratiquer ensuite le métier. La certification professionnelle de sophrologue ou titre RNCP de niveau 5 (Répertoire National de la Certification Professionnelle) qui a été initiée en 2016, est reconnue par l’État. Ce titre n’est pas obligatoire pour s’installer ou exercer le métier de sophrologue. Toutefois, les clients peuvent préférer s’orienter vers un sophrologue titulaire d’un Titre RNCP. Cette formation confère un niveau de qualification et peut rassurer les personnes. À la fin de la formation, une attestation est remise au sophrologue démontrant sa capacité à mettre en place les méthodes théoriques et pratiques de la sophrologie. 

Jean-Baptiste

Facebook
Youtube
Linkedin
Instagram