Actualités santé,  Les Doctips,  Non classé,  Santé et traitements

Le stress : quel est son impact sur notre quotidien ?

Le stress n’est pas un ennemi, c’est un phénomène naturel, qui permet à l’organisme de faire face à certaines situations, c’est même un moteur essentiel à l’action !  

Ce stress aigu est normal, naturel et ne présente aucun danger pour la Santé. En revanche, quand il devient chronique, il est difficile à supporter, et il peut conduire à l’apparition d’une fatigue, de troubles du sommeil, de douleurs physiques, à de l’anxiété, de la dépression, un burn out, ou encore à des troubles du comportement alimentaire…

Ces troubles peuvent venir d’une gestion inappropriée de la situation, c’est – à – dire que face à ce stress et aux sensations physiques désagréables qu’il apporte, on essaye de mettre en place des comportements d’apaisement, de contrôle, ou d’évitement pour se sentir mieux. Mais rapidement ces stratégies se transforment en mauvaises habitudes, comme de se remplir de nourriture, prendre de l’alcool, dépenser tout son argent de manière compulsive, se droguer, ou se mettre en colère pour rien .

Évidemment , il est nécessaire d’avoir une bonne hygiène de vie globale c’est-à-dire pratiquer régulièrement une activité physique. Mais aussi d’être dans un environnement calme et agréable est fondamental, avoir un rythme de sommeil régulier, et bien sûr une alimentation saine et équilibrée. Tout cela contribue à la régulation du stress.

Chacun de nous sait reconnaître intuitivement une alimentation globalement saine, alors je ne vous parlerais pas seulement de ce qu’il faut mettre dans vos assiettes mais plutôt de comportement, du « Comment » il faudrait manger pour mieux aider votre corps à réguler son stress.

Sortez du contrôle !

L’alimentation est un territoire de contrôle ! et une nouvelle « raison de stresser » pour beaucoup d’entre nous : il faut manger ceci, ne surtout pas manger cela, tel aliment est interdit, tel autre est ABSOLUMENT interdit…ce désir de contrôle rend inflexible et le moindre écart de conduite crée alors un stress additionnel, augmente encore l’anxiété autour de la nourriture, de la frustration, du découragement, une perte de l’estime de soi…. Et une augmentation de votre niveau de stress.

Soyez souple ! A trop vouloir contrôler, vous fournissez un effort important et fatiguant

En luttant contre des phénomènes naturels comme le stress ou la faim, l’envie de manger tel aliment, on augmente alors son niveau de stress et on rigidifie les pensées liées à l’alimentation, à son corps et on entretient les mauvaises habitudes. Ce qu’il faut , au contraire c’est assouplir ses pensées vis-à-vis de l’alimentation.

Se rendre compte, être attentif à soi… c’est pouvoir choisir de faire autrement

Avant de manger, et même régulièrement dans la journée, mesurez votre niveau de stress sur une échelle allant de 0 à 10, 0 étant la détente absolue, 10 la pire attaque de panique que vous puissiez imaginer.

 Cela vous permettra peut-être de relativiser votre stress, de vous rendre compte que vous lui accordez trop d’importance …Aussi, cela vous permet de repérer dans votre corps, des zones de tension, et de les relâcher. Cette simple détente permet de modifier légèrement votre état d’esprit, et au fil du temps de baisser votre niveau de stress chronique…

Cette mesure vous paraît peut-être insignifiante ou inutile ? Sachez que lorsque la flèche dévie d’un dixième de millimètre au départ, elle peut arriver à des dizaines de mètres de sa cible…

Même de très petits changements peuvent avoir de grands effets.

Alors je vous invite à vous installer pour manger, seul ou accompagné, dans un environnement agréable, de mettre une assiette, des couverts et verre qui vous plaisent, dans un endroit lumineux, servez-vous comme vous serviriez la personne que vous aimez le plus au monde, avec une intention de douceur, de plaisir… C’est un premier pas vers le mieux-être .

Maîtriser le désordre métabolique

Par ailleurs, le stress et l’anxiété créent un certain désordre métabolique, alors un régime alimentaire adapté peut remédier aux déséquilibres nutritionnels, peut vous permettre de mieux résister à la fatigue et de stimuler vos défenses immunitaires mises à mal par le stress.

Il est recommandé de bien s’hydrater en buvant de l’eau. Mais également du thé vert ou des infusions, de consommer du Kéfir qui stimule les bactéries intestinales qui favorisent la production de sérotonine que de cafés, ou de boissons énergisantes.

Il est conseillé de privilégier les poissons gras et la viande blanche ( de la dinde notamment, très riche en tryptophane ) plus que les viandes rouges. Profitez du magnésium des avocats, des bananes, du chocolat noir qui aident le système nerveux, régulent la tension artérielle. Vous pouvez aussi ajouter régulièrement du curcuma qui a un effet très positif sur le système nerveux.

Enfin, prendre soin de soi c’est se donner de l’attention plus que de faire attention !

Pour des conseils personnalisés, consultez Séverine Durin, diététicienne nutritionniste