Les TCA (troubles du comportement alimentaire)
Actualités santé,  Alimentation,  Santé Mentale

Les troubles du comportement alimentaire

Manger est un acte quotidien. Notre relation avec la nourriture et notre appétit peuvent être modifiés par des événements passagers (blues, déprime, stress, fatigue, maladies…). Mais lorsque nos comportements alimentaires sont associés à une souffrance physique ou mentale avec des conséquences négatives sur notre santé, et qu’ils s’installent durablement, on parle de troubles du comportement alimentaire. 

Clara Bardel

Clara Bardel, diététicienne & ingénieure nutritionniste

Récemment diplômée diététicienne-nutritionniste, j’associe une activité diététique hospitalière avec une activité libérale en cabinet. Passionnée par la nutrition et les comportements alimentaires, j’ai à cœur d’aider mes patients à trouver l’alimentation équilibrée qui leur correspond en adoptant un comportement alimentaire sain. La diététique n’est pas synonyme de régimes restrictifs ou drastiques, chaque consultation est unique et les conseils alimentaires sont adaptés et personnalisés à chaque patient.

Les troubles du comportement alimentaire : qu’est-ce que c’est ?

Un trouble s’installe lorsque la relation alimentaire d’un individu est perturbée par une préoccupation à l’extrême du contenu de son assiette pour, dans la plupart des cas, contrôler son poids et sa silhouette.

Quels sont les troubles du comportement alimentaire ?

Il existe trois principaux troubles du comportements alimentaires : l’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie boulimique. Également, une quatrième catégorie regroupe l’ensemble des autres troubles du comportement alimentaire qui ne présentent pas de caractéristiques communes. Ce groupe désigne les troubles du comportement alimentaire non spécifiés. Et qui ont, comme les trois autres formes, des répercussions négatives sur la santé mentale et physique. Ainsi, dès lors qu’un comportement alimentaire a des impacts négatifs répétitifs sur votre santé mentale ou physique, il peut donc s’agir d’un trouble du comportement alimentaire.

Comment reconnaître un trouble du comportement alimentaire ? 

Tout comportement alimentaire ayant un impact sur votre santé mentale ou physique peut être précurseur. Ou considéré comme un trouble du comportement alimentaire. En bref, tout comportement pouvant vous mettre en danger, impacter votre vie sociale, votre sommeil ou votre activité professionnelle. 

Si vous pensez qu’une personne de votre entourage souffre de troubles du comportement alimentaire, certains signes ne trompent pas : perte de poids excessive, hyper contrôle de l’alimentation, rejet de certains aliments, pratique abusive d’une activité physique…

Quelles sont les conséquences des troubles du comportement alimentaire ?

Les principales conséquences des troubles du comportements alimentaires sont dûes à des apports caloriques insuffisants en quantité comme en qualité. Par conséquent, cela peut provoquer carences, perte de poids avec faiblesse musculaire, aménorrhée voire une fatigue chronique… 

D’un point de vue humain, un isolement social et professionnel peut également s’installer progressivement. La mauvaise estime de soi est à la fois cause et conséquence des troubles. 

Manger est un acte quotidien. Notre relation avec la nourriture et notre appétit peuvent être modifiés par des événements passagers (blues, déprime, stress, fatigue, maladies…). Mais lorsque nos comportements alimentaires sont associés à une souffrance physique ou mentale avec des conséquences négatives sur notre santé, et qu’ils s’installent durablement, on parle de troubles du comportement alimentaire. 

Quels sont les facteurs de risque de développer des TCA ?

Les troubles du comportement alimentaire se développent avec une mauvaise estime de soi, un mal être physique et/ou mental. Ainsi, le souhait de contrôler son poids et sa silhouette peuvent également en être à l’origine. Dans certains cas, ils s’installent avec des régimes restrictifs. Des restrictions cognitives (intention volontaire de contrôler son comportement alimentaire par la suppression d’aliments, de repas…) et caloriques qui engendrent une perte des sensations alimentaires et une perte de contrôle de son alimentation. 

 Clara Bardel vous donne quelques conseils pour éviter les TCA et les gérer :

En pratique, mieux vaut prévenir que guérir alors tout régime restrictif avec restriction calorique et aliments interdits sont totalement déconseillés. Évitez les pesées quotidiennes qui ne sont pas nécessaires et bien souvent source de stress.

En effet, si le trouble est déjà présent, la priorité est de se faire aider, d’oser en parler à son entourage ou à un professionnel de santé (psychologue, médecin, diététicien…). Il ne faut pas rester seul face à ses troubles et avoir honte. Les troubles du comportement alimentaire peuvent toucher tout le monde. 

De plus, les professionnels de santé vous accompagneront pour rétablir vos pensées et comportements. Ils vous aideront à analyser vos comportements afin de mettre en place une réalimentation progressive. Mais aussi à cesser vos restrictions et rétablir un comportement sain et une alimentation équilibrée où le plaisir trouve toute sa place. 

Enfin, soyez patient et indulgent envers vous-même, vos comportements alimentaires vont se rétablir étape par étape, petit à petit.

Les troubles du comportement alimentaire ne sont pas limités uniquement à l’anorexie et la boulimie et peuvent toucher tout le monde. D’ailleurs, ils s’installent progressivement et leurs conséquences peuvent être multiples. Les régimes et les restrictions alimentaires favorisent leur apparition. Pour les soigner, il faut donc oser en parler et se faire accompagner par un professionnel de santé.