naturopathie pour lutter contre le stress
Les praticiens de confiance,  Les professions,  Santé Mentale

Lutter contre le stress et l’anxiété : les conseils d’une naturopathe

Vous vous sentez stressé, anxieux ou angoissé ? Avez-vous essayé la naturopathie pour vous sentir mieux ? Dans cet article rédigé par la naturopathe Nathalie Fosse, vous découvrez tous ses conseils pour lutter contre le stress et l’anxiété en vous apaisant et déstressant afin d’améliorer votre santé mentale et physique. 

Nathalie Fosse est une naturopathe passionnée par le vivant qui s’est formée à l’Académie Européenne des Médecines Naturelles – AEMN. Elle accompagne l’individu dans son chemin de santé personnel au travers de conseils de bon sens en hygiène de vie (alimentation, plantes, relaxation, activité physique…), qui lui permettent de devenir acteur et responsable de son bien-être. Son approche est globale (physiologie et psycho-émotionnelle) et elle utilise des outils, tels que l’iridologie, la réflexologie ou enfin la kinésiologie pour compléter et approfondir ses conseils en naturopathie.

nathalie fosse - naturopathe

Au-delà de sa pratique, Nathalie s’investit de façon militante dans le monde associatif et les médias, Elle anime notamment une émission « Santé au Naturel » sur la Radio, Radio d’Ici dans la Loire et est auteur de l’ouvrage Plantes du Pilat.

Stress et anxiété : définitions d’une naturopathe

Plus personne ne peut ignorer les conséquences du stress sur la santé physique et mentale. Dans une étude publiée en 2017 par le cabinet Stimulus, le stress au travail touche près d’un quart des français, soit 24% en état « d’hyperstress ». L’anxiété en constitue une manifestation caractéristique. Celle-ci, qui est à la base un état qui nous permet de mobiliser notre attention, d’élever notre vigilance dans des situations de nouveauté, de crise, voire de conflit. Elledevient ainsi invalidante et pathologique, car récurrente, permanente. On parle de stress chronique.

Rappelons, que le stress est par nature plutôt vital ; on parle de bon stress ou « eustress » car il nous permet d’être réactif, de nous adapter dans des situations inhabituelles, voire d’être plus productif et optimiste !

Mais en état de stress chronique, le corps ne parvient plus à trouver les outils pour retrouver son calme, son équilibre. Les capacités énergétiques de l’organisme s’épuisent, le taux de glucose chute et les cellules ne sont plus nourries correctement. De ce fait, celles-ci s’oxydent, ce qui entraîne un stress oxydatif général. Par ailleurs, plusieurs systèmes neuronaux et endocriniens se dérèglent, provoquant une augmentation constante du taux d’hormones du stress, les fameuses cortisols et adrénalines. Dans cet état d’épuisement, les pathologies et les phases dépressives apparaissent, et l’immunité s’abaisse.

Les conseils anti-stress de Nathalie Fosse – Naturopathe

Que faire dans ce cas de figure ? L’approche étant globale en naturopathie, les conseils pour réduire son stress seront multiples et complémentaires à la fois. L’essentiel, c’est que chacun puisse s’y retrouver ; il n’y aucune formule magique, car nous sommes tous différents, avec une histoire personnelle, un terrain spécifique.

Le point de départ, c’est l’alimentation

Afin de retrouver du calme, être moins irritable la journée, il faudra intégrer du tryptophane, un acide aminé, précurseur de la sérotonine, aussi appelée hormone de la joie et de la bonne humeur.  Vous le trouverez dans les protéines, telles que les œufs, le poisson ou les amandes, les noix et autres oléagineux. En naturopathie, on conseille de les consommer le matin en compagnie des glucides. Le sucre va permettre de faire passer le tryptophane dans le cerveau, afin qu’il soit transformé en sérotonine.

Toujours du côté de l’alimentation, un apport en vitamine C permettra de réduire la pression sanguine et de faire baisser le cortisol dans le sang. Celle-ci sera présente dans beaucoup de fruits (à manger en dehors des repas), tels que le kiwi, la papaye, la goyave…Nos besoins journaliers sont de 110 mg, rappelons le et pour que cette vitamine C soit métabolisable, il faut également un apport en fer, que vous retrouverez dans les lentilles, la viande rouge, les abats, les fibres alimentaires.

réduire le stress : kiwi et vitamine C

Enfin, un apport en magnésium permettra d’optimiser la démarche. Celui-ci joue un rôle déterminant dans d’innombrables fonctions métaboliques. Telles que la transmission des messages nerveux et du cerveau, de détendre les muscles ou encore de détoxifier les cellules qui sont oxydées par le stress. Donc que du bonheur ! Vous le trouverez dans les amandes et autres oléagineux, le haricot mungo et autres légumineuses, la banane, le chocolat, les légumes verts.

Les plantes alliées contre le stress et l’anxiété

Pour mieux gérer son stress, les plantes sont nos amies en naturopathie. Elles sont nombreuses et n’interviennent pas toutes de la même façon. Voici celles que je vous ai sélectionnées.

L’aubépine

L’aubépine est considérée à juste titre comme la reine en matière de relaxation, d’apaisement du système nerveux. Elle régulera le rythme cardiaque en réduisant les palpitations ou encore l’émotivité excessive. Elle peut être prise en gélules ou en tisane ou encore en gemmothérapie (bourgeon macéré de la plante). 

aubepine : une plante pour réduire le stress

L’aubépine est considérée à juste titre comme la reine en matière de relaxation, d’apaisement du système nerveux.

Elle régulera le rythme cardiaque en réduisant les palpitations ou encore l’émotivité excessive. Elle peut être prise en gélules ou en tisane ou encore en gemmothérapie (bourgeon macéré de la plante). 

La griffonia

La griffonia est la plante de la bonne humeur. Sa graine est riche en un principe actif essentiel : 5-http, précurseur de la sérotonine (vu plus haut), l’hormone du bonheur. Son action est d’autant plus intéressante car elle induit la métabolisation de la mélatonine. Une autre hormone essentielle, car permettant d’obtenir un bon sommeil. On emploiera l’extrait sec de la plante ou en gélules, de préférence le matin avant le petit déjeuner.

Une autre plante intéressante, car dite « adaptogène » est l’éleuthérocoque, dont on utilise la racine (de la même famille que le ginseng, dont les indications se rapprochent). Celle-ci augmente de manière notable la résistance de l’organisme au stress et facilite le retour à l’équilibre. Elle facilitera notamment l’adaptation de l’organisme aux changements extérieurs. Elle pourra être employée en préventif comme en curatif, en gélules ou en teinture mère, le matin et/ou le midi.

Une dernière alliée en matière de réduction du stress et de récupération en qualité de vie car agissant directement sur le sommeil, est l’eschscholtzia ou pavot de californie. Effectivement lorsque ce sommeil est perturbé par l’anxiété et l’agitation, cette plante permet de le rééduquer car sédative, anxiolytique, relaxante. A prendre de préférence en gélules le soir avant le repas et au coucher, voire pendant la nuit si réveil nocturne.

gérer le stress : pavot californie

Toutes ces plantes sont complémentaires car agissent de concert mais attention, on rappelle que leur emploi ne doit pas se faire sans les conseils avisés d’un professionnel car il peut y avoir des contre-indications ou des effets secondaires.

D’autres outils de naturopathie contre le stress et l’anxiété

Des huiles essentielles

Certaines huiles essentielles sont remarquables pour dissoudre les angoisses, l’anxiété et de restaurer le bien-être et la sérénité. Celles-ci agissent en général de plusieurs manières : en interne et/ou en externe et doivent être utilisées avec précaution. Notamment concernant les enfants de moins de 3 ans ou pour les femmes enceintes. 

Pour réduire le stress, voici les huiles essentielles que je vous ai sélectionnées :

  • l’Ylang-Ylang régulera le rythme cardiaque (comme l’aubépine), calmera les palpitations et les spasmes

  • Le néroli ou fleur d’oranger permettront de lutter contre l’insomnie

  • La lavande, que toute la famille peut utiliser, est aussi apaisante du système nerveux, antispasmodique, tranquillisante

  • Le Petit grain bigaradier favorise aussi le sommeil, calmera le système nerveux, les ruminations, les angoisses.
gérer son stress grâce des des huiles essentielles

Ces huiles, utilisées seules ou en synergie, seront employées en massage, combinées à des huiles végétales. Notamment sur des points clés, comme le plexus solaire, la voûte plantaire. Ou en olfaction sur les poignets ou un mouchoir que l’on sentira régulièrement dans la journée afin d’obtenir un apaisement émotionnel. Un diffuseur d’huiles essentielles peut être employé dans votre intérieur pour relaxer tous les membres du foyer si besoin.

Des fleurs

Les fleurs de bach sont également très plébiscitées par les naturopathes. Ces élixirs floraux agissent directement sur nos émotions. Le rescue ou remède de secours atténuera considérablement les états de choc, de stress émotionnel. Aspen agit sur les angoisses, les peurs profondes ; White chestnut apaisera l’esprit lorsque celui-ci est en proie à la rumination mentale et aux soucis récurrents. Prendre 3 gouttes sous la langue, 3 fois par jour, pendant 3 semaines. Il existe des versions en granules pour les enfants et même pour les animaux car eux aussi peuvent être sujets au stress.

Une hygiène de vie équilibrée au menu

D’autres conseils viendront au cours de la séance naturopathique compléter ces premières préconisations. Des conseils de bon sens évidemment . Le premier consiste à s’oxygéner un maximum, s’aérer le corps et l’esprit, si possible en nature. Promenez vous aux bords des chemins si vous avez accès à la campagne ou dans un parc au sein de votre ville, pour être au contact du chant des oiseaux, des arbres, des plantes. De vous éloigner le plus possible du bruit, de l’agitation est fondamental pour apaiser l’esprit et oxygéner ses poumons.

Puis dépensez-vous ! Activez-vous ! Il n’est pas nécessaire de faire un sport mais juste d’être en mouvement. Montez les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, faites vos courses à pied au lieu de prendre la voiture. Si vous êtes adepte du sport régulier, cela vous permettra de vous sentir mieux car vous sécrétez des endorphines, hormones du bien-être. C’est aussi efficace que les antidépresseurs. 

Enfin, pensez à tous ces outils permettant de se recentrer sur soi, de se poser, d’observer ses émotions, tels que la méditation, le yoga, la sophrologie…

Expérimentez ce qui vous parle si vous faites face au stress; celui-ci peut être l’occasion de réapprendre à vous écouter, faire preuve de plus de bienveillance envers vous-même car nous vivons dans une société où on a tendance à faire passer autrui avant sa personne.

Nathalie Fosse – Naturopathe