ostéopathie et cancer
Actualités santé,  Santé et traitements,  Santé Mentale

Ostéopathie : une aide dans la lutte contre le cancer

L’ostéopathie peut être une réelle aide dans la prise en charge d’un cancer. Elle peut favoriser la cicatrisation mais pas seulement ! Le but est de recréer une unité corporelle, car les patients ne se définissent souvent que comme un organe malade.

Jessica Ciaraldi - Ostéopathe

Je suis Jessica Ciaraldi, ostéopathe à Valbonne (06). J’exerce mon métier avec passion depuis bientôt 7 ans. J’ai consacré mes premières années à effectuer des remplacements, faire des voyages humanitaires et participer à des rencontres sportives internationales. Tout ça dans le but d’acquérir le plus d’expérience possible. Pour moi, l’ostéopathe est un détective qui va rechercher la cause de la douleur. J’explique toujours à mes patients pourquoi ils ont mal et nous recherchons ensemble les solutions les plus adaptées pour éviter que ça ne récidive. Je pratique des techniques douces et je prends en charge du nourrisson au senior. 

L’ostéopathie peut-elle prévenir le cancer ?

L’ostéopathie ne peut ni prévenir le cancer ni le traiter, et en aucun cas elle peut remplacer le traitement médical préconisé. 

Chez les patients atteints d’un cancer, l’ostéopathie est un traitement de soutien. Elle améliore la qualité de vie des patients car elle permet de diminuer les effets indésirables dus aux traitements médicaux nécessaires pour la guérison. 

H2: Quel rôle pour l’ostéopathie chez les personnes atteintes d’un cancer? 

Le cancer modifie le fonctionnement d’un ou plusieurs organes et vient donc perturber l’équilibre général de l’organisme. En plus,  les traitements curatifs ou préventifs (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie, hormonothérapie), bien que indispensables pour enrayer la maladie, comportent certains effets indésirables, qui complexifient d’autant le vécu des patients. Ils se plaignent très souvent de douleurs articulaires et  musculaires, troubles digestifs, troubles du sommeil, raideurs, etc, etc. L’ostéopathie fait désormais partie des soins de support et d’accompagnement aux côtés d’autres thérapies non médicamenteuses, telles que l’acupuncture, l’activité physique adaptée, la sophrologie.

Ostéopathie et cancer

L’ostéopathie : un soin support pour le cancer

L’ostéopathe va prendre en compte le patient dans sa globalité et va adapter son traitement à chaque patient. Le but est de recréer une unité corporelle, car les patients ne se définissent souvent que comme un organe malade. Il faut leur montrer que le corps est encore mobile, que d’autres zones fonctionnent bien. On rééquilibre la mobilité du corps pour compenser la carence d’un organe manquant ou la mobilité réduite. 

Un accompagnement physique mais aussi mental

Le plus souvent, le corps est complètement modifié par les traitements: prise de poids, ablation d’un organe, cicatrices, perte de cheveux, perte de féminité.  Les patients ont du mal à se regarder et à se reconnaître. L’ostéopathie, à travers le toucher, permet de reconnecter le corps à l’esprit. L’ostéopathie peut donc avoir un effet bénéfique notamment sur l’anxiété et sur les troubles du sommeil qui entretiennent la douleur du patient.

Les techniques utilisées

Les techniques employées sont douces de mobilisations puisque nous souhaitons apaiser le corps et surtout éviter de bousculer la structure osseuse si elle est fragilisée comme cela pourrait être le cas avec dans les cancers ayant métastasées.